06 questions écrites de Guy Marius Sagna aux membres du gouvernement

Date:

 XALIMANEWS: Le député Guy Marius Sagna, du groupe Yewwi Askan Wi (opposition), déclare, dans un courrier reçu à l’APS, avoir adressé au gouvernement six questions écrites relatives, entre autres sujets, au ‘’blocus […] imposé à Ziguinchor’’, aux cours en ligne à dispenser par l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar et au sort de trois étudiants placés en détention.

‘’J’ai interpellé le gouvernement […] à travers six questions écrites’’, affirme M. Sagna, énumérant, parmi ses interrogations destinées aux ministres, celles relatives aux ‘’arriérés de salaires dus par l’Etat aux jeunes du programme Xëyu ndaw ñi’’, aux travailleurs de la SN HLM à qui ‘’l’Etat doit des parcelles et de l’argent’’, et à la loi d’orientation sociale.

Les transports s’effectuant par voie maritime et au moyen des bus de la société nationale Dakar Dem Dikk entre Ziguinchor (sud) et Dakar sont ‘’suspendus’’ depuis ‘’plusieurs jours’’, a écrit l’opposant, demandant aux ministres concernés les raisons de ces ‘’mesures’’. ‘’A quand le retour à la normale ?’’ interroge-t-il.

Le député estime que les étudiants de l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar n’ont pas tous les outils nécessaires pour suivre des enseignements à distance.

Guy Marius Sagna pose plusieurs interrogations sur ce sujet, après que les autorités de ladite université ont décidé de recourir à l’enseignement à distance, des saccages commis récemment dans plusieurs facultés empêchant le déroulement des cours en présentiel.

De même demande-t-il au gouvernement quelles mesures ont été prises pour ‘’une solution définitive’’ aux ‘’problèmes’’ concernant des ‘’dizaines’’ de personnes auxquelles l’Etat doit, selon lui, des parcelles et/ou de l’argent, à Thiès (ouest).

M. Sagna interroge aussi le gouvernement sur le sort des étudiants Yaya Bodian, Lamine Dabo et Daniel Tapha Diatta, ‘’accusés d’avoir participé aux saccages d’infrastructures’’ de l’université Cheikh-Anta-Diop.

Il demande aux ministres concernés s’il est ‘’vrai que l’Etat reste devoir deux mois d’arriérés de salaires à 3.000 jeunes du programme Xëyu ndaw ñi affectés au ministère de l’Environnement’’.

Le parlementaire cherche ‘’la cause de ces arriérés’’ et veut savoir quelles mesures ont été prises pour ‘’des solutions définitives à ce problème’’.

Il pose aussi au gouvernement la question de savoir quand sera publié le décret d’application de l’article 29 de la loi d’orientation sociale, qui fixe un pourcentage d’emplois destinés aux personnes vivant avec un handicap et titulaires de diplômes autorisant leur accès à la fonction publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Arrivée du Fpso Léopold Sédar Senghor : Dernier virage pour la production pétrolière au Sénégal 

XALIMANEWS-Petrosen a communiqué l'arrivée du Fpso Léopold Sédar Senghor...

Etats-Unis : le secrétaire à la Défense admis « en soins intensifs »

XALIMANEWS-Aux États-Unis, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin...

Crise politique au Sénégal : la visite de Bola Tinubu à Dakar finalement annulée

XALIMANEWS-Une visite de Bola Tinubu, président du Nigeria et...

Décès tragique de Kelvin Kiptum : Le recordman mondial du marathon perd la vie dans un accident

XALIMANEWS-Le célèbre athlète kényan Kelvin Kiptum, détenteur du record...