Abidjan: Licorne passe à la vitesse supérieure, les combats se poursuivent

Date:

Les combats ont fait rage toute la nuit de ce dimanche à lundi et se poursuivent jusqu’à présent empêchant les Abidjanais de dormir. Nous apprenons que la légion étrangère française s’apprêterait à rentrer ce lundi matin en action au sol dans les quartiers du plateau et de Cocody où sont localisées les poches de résistance pro Gbagbo. Nous apprenons aussi que des légionnaires français viennent d’être déposés par les hélicoptères aux alentours de 8H00gmt non loin de la résidence où est retranché Laurent Gbagbo, il en serait de même au plateau selon plusieurs témoignages reçus d’habitants vivant sur place.

Ce lundi matin, nous constatons des combats et de fortes détonations aux alentours de la résidence présidentielle, des fumées noires jaillissent et des cris sont entendus. Si certains combattants se rendent en se déshabillant et en mettant les mains sur la tête comme nous l’avons constaté ce lundi matin non loin du quartier centrale du plateau, les autres tentent de riposter aux frappes et s’apprêtent sans nul doute à combattre en face à face contre les soldats de la coalition.

Les phases de « ratissages » ont débuté et se poursuivent. Les arrestations de miliciens à travers les quartiers se multiplient au fur et à mesure de l’investissement du territoire, comme ce lundi matin à Yopougon où les Frci les acheminent et les regroupent dans des « prisons » à ciel ouvert.

La phase de destruction à l’aide de pelleteuse des monuments dit de « refondateurs » dressés ça et là à travers les quartiers de la capitale, qui avait par ailleurs elle aussi débuté ces derniers jours, se poursuit ce lundi matin. Ordre serait donné aux Frci, selon nos informations, de « tout faire disparaitre ». Une des raisons indiquée au-delà du symbole, est d’ordre mystique.
* La force de l’ONU et de la France ont poursuivi leurs frappes contre la résidence de Laurent Gbagbo à Abidjan. Des combats au sol, à l’arme lourde et légère avaient lieu entre miliciens pro-Gbagbo et pro-Ouattara.

Le qg de la garde républicaine de Treichiville fortement bombardé cette nuit aurait eu raison de l’offensive. En effet selon nos constatations, il ne reste quasi rien du bâtiment qui abritait les soldats fidèles à Laurent Gbagbo et des cadavres de ces derniers sont progressivement découvert.

Tout indique à cette heure que la coalition internationale est passée à un cran supérieur au niveau de son action militaire. Les moyens déployés et l’action menée ce lundi semble indiquée la volonté d’en finir au plus vite, Alassane Ouattara sans nul doute pressé de voir cette guerre prendre fin par la capture de Laurent Gbagbo et son camp. L’image d’un Gbagbo sortant de son bunker les mains sur la tête ou menotté est déjà dans la tête de tous les paparazzis de guerre.
xaliamsn.com avec sources koaci.com et le monde.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

France : Stéphane Séjourné sur le franc CFA, « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, c’est de la souveraineté des...

XALIMANEWS-Le ministre français Affaires étrangères Stéphane Séjourné a accordé un entretien...

Football-Match amical : le Sénégal en maîtrise face au Gabon (3-0)

XALIMANEWS-Ce vendredi soir à Amiens au stade de la...