ACCORDS DE PECHE : Un réseau d’experts ouest-africains installé

Date:

Les 7 pays membres de la Commission Sous régionale des pêches (Mauritanie, Sénégal, Guinée, Guinée-Bissau, Sierra-Leone, Gambie et Cap-Vert), disposent maintenant d’un help desk qui va les aider, les appuyer et renforcer leurs capacités en matière de négociation des accords de pêches avec l’Union européenne. L’assemblée Générale constitutive de ce réseau d’experts a eu lieu à Nouakchott en marge du forum du Programme régional de conservation marine et côtier(PRCM).

Un réseau qui vient à son heure au moment où des nouvelles politiques de pêches sont en cours au niveau de l’Union Européenne d’où l’intérêt manifeste que les autorités des pêches des pays de la CSRP , de la société civile et des partenaires financiers qui ont pris part à cette rencontre et ont donné leur caution à cette initiative.

Plusieurs accords de pêche ont été remis en cause du fait qu’ils « lèsent ou ne profitent que très peu » aux Etats Ouest Africains concernés. Ces accords ne tiennent pas compte du développement durable du secteur de la pêche En effet, plusieurs pays ont dénoncé les accords de pêche après signature ou ont tout simplement refusé de les renégocier. En réalité c’est parce qu’au moment ou l’Union Européenne négocie avec nos pays, elle déploie un panel d’experts là où les africains négocient seuls. Cette faiblesse a été reconnue lors des discussions et des participants ont plaidé aussi pour que les africains négocient en bloc et parlent d’une seule et même voix.

C’est pour pallier ces manquements que le WWF, l’UICN et la CSRP ont lancé ce réseau. De l’avis du Dr Ibrahima Niamadio, Chargé de programme pêche Durable du WWF, qui assure le secrétariat et l’animation du réseau « ce réseau est sans nul doute une obligation car il permettra aux pays d’être mieux préparés pour la signature des accords avec l’UE ; en outre la dynamique engagée par l’UE dans la réforme de la politique des pêches en cours pour ne signer des accords qu’avec des institutions régionales rend encore plus urgent et pertinent ce réseau ».

Le Réseau des experts va ainsi aider dans les domaines de la biologie, de l’écologie, de l’environnement, de la socio économie, le droit et la législation des pêches, la gestion et l’aménagement des pêcheries, la négociation, le plaidoyer et la communication. Avant le lancement officiel de ce réseau déjà l’UICN, le WWF, et la CSRP travaillaient déjà dans le cadre d’un projet commun qui a permis de procéder à l’évaluation des impacts des accords de pêche dans des pays comme le cap Vert, La Guinée et la Guinée Bissau et à la formation d’inspecteurs et d’observateurs de la pêche dans certains pays en Afrique de l’Ouest.

http://www.africanglobalnews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Gestion du COUD : Abdou Ndéné Mbodj débusque des cafards

XALIMANEWS-Le nouveau directeur général du Centre des œuvres universitaires...

Nouvelle saisie de cocaïne à l’AIBD : La Douane intercepte une contrevaleur de 3,2 milliards de Fcfa

XALIMANEWS-La Brigade spéciale des Douanes de l’Aéroport international Blaise...

Détournement de 34 millions F CFA à La Poste : Deux agents arrêtés

XALIMANEWS-Suite à l'affaire du vol de 1,5 milliard FCFA...