Accueil de Wade à Touba ce samedi : Les marabouts devant, les politiques derrière

Date:

Le caractère particulier de la première visite officielle de Me Abdoulaye Wade à Touba sous l’ère Serigne Sidy Mokhtar pourrait être accentué par des vagues de protestations du côté des populations de la localité. Ces dernières promettent, à leur manière, de lui réserver un accueil mouvementé. Quant aux chefs religieux, ils sont mis au-devant de la scène. Au grand dam des responsables libéraux.

(Correspondance) – Le secrétaire général national du Pds, Abdoulaye Wade, est-il en passe de miser sur une nouvelle carte pour mieux exploiter le potentiel électoral que constitue la cité religieuse de Touba ? On serait tenté de répondre par l’affirmative. Ce, vu les tractations pour sa première visite officielle sous le magistère de Serigne Sidy Mokhtar, prévue aujourd’hui. En effet, dans l’histoire politique du Pds, jamais une venue de leur leader dans la capitale du mouridisme n’a été à l’origine d’autant de bruits. Des bruits nés de la promotion de chefs religieux et de non politiques. L’accueil est, en effet, personnellement géré par le porte-parole du khalife général des mourides, Cheikh Bass Abdou Khadre, qui s’en est ouvert exclusivement au tout nouveau président du conseil rural de Touba, Abdou Lahat Kâ. Ainsi, des centaines de cars ‘Ndiaga-Ndiaye’ seront mobilisés pour assurer le déplacement des talibés qui ont été conviés par le marabout. Une nouvelle donne qui sonne aux oreilles de plusieurs responsables libéraux locaux comme un désaveu de la part de leur secrétaire général national.Plusieurs rencontres ont été, dans ce sens, tenues en des lieux tenus secrets. La majeure partie d’entre les responsables, d’ailleurs, optent pour un accueil sobre, loin des animations politiques traditionnelles. ’Vu notre statut de talibé, nous ne pouvons pas ne pas donner une suite favorable à l’appel du khalife nous invitant à accueillir son hôte. Mais, aucune démonstration politique ne sera à l’ordre du jour du côté de mes militants’, lâche un responsable de la défunte fédération Pds de Touba. Un sentiment que semblent partager plusieurs autres couches socio-professionnelles vivant dans la localité. Parmi lesquelles l’association des marchands ambulants qui ont eux promis une très forte mobilisation sur le long de l’axe héliport-Grande Mosquée mais en arborant des brassards rouges. Ces jeunes marchands comptent, en effet, signifier au président de la République les conditions exécrables dans lesquelles ils évoluent depuis l’alternance, selon leur président, Babacar Thiam.

Les jeunes marabouts libéraux appellent au boycott

Le collectif des jeunes marabouts libéraux ne sera pas en reste dans le combat. Au-delà d’appeler ses membres à un boycott, Souhinbou Mbacké et ses camarades promettent de s’employer à faire échouer ce séjour de Wade à Touba. Selon ces jeunes marabouts libéraux, la conjoncture actuelle devrait disqualifier leurs camarades de parti à gaspiller autant d’argent pour une visite inopportune et insensée. ’Wade nous trouvera sur son chemin’, prévient Serigne Khadim Mbacké.

Cette première visite officielle du chef de l’Etat à Touba depuis l’intronisation du nouveau khalife Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, suite au rappel à Dieu de feu Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké au mois de juin dernier, arrive dans un contexte particulier. D’abord sur le plan social le chef de l’Etat va trouver sur place une situation assez tendue par rapport à la cherté du coût de la vie, accentuée par les coupures intenses d’électricité avec leurs corollaires de désagréments sur le secteur informel à Touba. Ensuite, sur le plan politique, Me Wade doit faire face à un Pds divisé et en léthargie, mais aussi à des responsables libéraux velléitaires. Enfin, Abdoulaye Wade arrive dans la cité religieuse au moment où les chantiers sont au ralenti. Il n’y a que les travaux secondaires qui sont exécutés çà et là. Et la plupart concernent le pavage des trottoirs. Des sources concordantes soutiennent que l’entreprise Henan Chine chargée de l’exécution du programme quinquennal de modernisation de ‘Touba ville du futur’, a suspendu les travaux parce que l’Etat n’a pas respecté ses engagements sur le décaissement des fonds. Une situation alambiquée qui est loin d’être favorable au président Wade qui devrait, sans nul doute, discuter au cours de son entretien avec Serigne Sidy Mokhtar Mbacké des chantiers de Touba qui marchent désormais au pas de caméléon. La commission d’organisation du Magal de Touba a elle aussi fini de se pencher sur les véritables enjeux de l’organisation et compte remettre au chef de l’Etat le document arrêté dans ce sens.

AGENDA DE LA VISITE :Les politiciens priés de circuler

Wade, selon nos sources, n’accordera aucune audience aux politiciens, même ceux de son parti. Dès son arrivée vers 12 heures dans la résidence Khadimou Rassoul, il sera reçu pour une première fois par le khalife en présence de plusieurs hauts dignitaires mourides. Puis, il se retirera pour un huis clos avec le marabout en présence, uniquement, de Cheikh Bass Abdou Khadre, annonce notre source. A sa sortie, il déjeunera avant son deuxième entretien avec le maître de Touba en signe d’au revoir. Ce sera vers 17 h 30 mn. Il regagnera la capitale dans la soirée.

Abdoulaye Bamba SALL

WALF;SN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

LONASE : La Direction clarifie la situation des employés ayant été remerciés

XALIMANEWS-À son arrivée à la Loterie Nationale Sénégalaise (LONASE),...

Détournement de 1,8 milliard à la CSS : Révélations sur le mode opératoire, deux cadres clés arrêtés par la SR

XALIMANEWS-Dans son édition du 8 juillet, Libération examine l'affaire...

Danse obscène de fillettes âgées de 8 ans à Louga : 5 personnes arrêtées dont les organisatrices, le tik-tokeur et le tambour-major

XALIMANEWS-Les vidéos qui circulent sont profondément perturbantes, en raison...

Village de Kolane : Plus de 100 personnes évacuées suites à une intoxication alimentaire 

XALIMANEWS-Les hôpitaux de Samine et de Goudomp, dans la...