Afrique-Kenya/Changement climatique : des scientifiques ont développé des haricots résistants à la sécheresse et aux maladies

Date:

XALIMANEWS-Alors que le changement climatique frappe rigoureusement le continent africain, menaçant sa sécurité alimentaire, des scientifiques ont pris des initiatives salvatrices. Explications dans ce reportage fait par France24.

Au Kenya, des scientifiques y ont développé une nouvelle variété de haricot, résistante à la sécheresse et aux maladies, capable de s’adapter à des conditions climatiques variées.

Des graines de haricots conçues pour être climato-intelligents. Au Kenya, des scientifiques de multiples organisations sont entrain de développer des semences qui pourraient mieux résister aux climats changeants du pays. « Batizemi yota » ( Entendez par Etoile en Swahili), elle représente un espoir pour un avenir durable.  » Nous avons développées des variétés de haricots climato-intelligents, en utilisant des variétés qui sont attenantes à la sécheresse et à la chaleur. Tout cela signifie que la variété doit pousser dans un laps de temps très court afin d’échapper à la sécheresse », a expliqué David Karanja, Coordonnateur national, Céréales et Légumineuses KALRO. Selon France 24, le paysage agricole du Kenya présente un éventail de défis, de basses terres arides aux hautes terres froides et sèches. Chacune avec ses exigences climatiques et uniques.

L’initiative des scientifiques, travaille aussi avec les agriculteurs qui cultivent ses variétés résistantes pour booster la popularité de ces graines. « Je peux récolter 9 à 12 sacs sur un hectare de terrain, contrairement à d’autres variétés pour lesquelles je n’obtiendrais que 5 à 7 sacs. La différence est considérable », témoigne Benson Gitonga, agriculteur. D’après le média français, les deux tiers des semences plantées dans les fermes kényanes proviennent de circuits officiels. Le gouvernement a préconisé l’utilisation des semences sous licence afin de garantir la qualité et d’atténuer la propagation des ravageurs et des maladies transmissibles par les semences. Toutefois, les réglementations strictes du gouvernement en matière d’échanges de semences, ont suscité des critiques de la part des groupes environnementaux, tel que Greenpeace Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Le nouveau gouvernement face au choix cornélien (Par Abdou Mbar Faye)

Depuis leur accession à la magistrature suprême, Sonko-Diomaye sont...

Sonko et Mélenchon vont co-animer une conférence sur les relations Afrique-Europe

XALIMANEWS- Le président du parti Pastef Les Patriotes, Ousmane...

[Vidéo] France : 2 morts et 3 blessés dans l’attaque d’un fourgon pénitentiaire

XALIMANEWS-Un fourgon pénitentiaire assurant le transfert d'un détenu a...