Afrique : vives tensions entre la RD Congo et le Rwanda

Date:

XALIMANEWS-Les combats et les bombardements se poursuivent autour de la ville de Goma dans l’est de la République démocratique du Congo. La presse locale accusé le Rwanda d’aider les rebelles et dénonce l’inaction du gourveme tu de Tschikedi et la faiblesse de l’armée. A travers les mots sortis dans les médias des deux pays et relayés par RFI, on risque d’aller vers une guerre entre la RDC et le Rwanda.

Le pays des milles collines est pointée du doigt dans les affrontements dans l’est de la RDC. « La localité de Mushaga, située non loin de la ville de Goma, vient de tomber entre les mains des terroristes du M23, soutenus ouvertement par leur mentor rwandais Paul Kagame. Dénonce le bi-hebdomadaire congolais Le Nouvel Observateur qui ajoute, L’objectif principal, est d’asphyxier le chef-lieu de la province du Nord-Kivu avant de jeter un dernier assaut pour son occupation définitive (…). À travers cet acte, ces hors-la-loi viennent une fois de plus de défier et la RDC et la communauté internationale. Le Nouvel Observateur de poursuivre, « Cette attitude belliciste du dictateur qui trône sur le pays des mille et une collines, en dépit de plusieurs résolutions prises par les pays de la sous-région, prouve à suffisance qu’il n’a aucun respect vis-à-vis de ses pairs. Son arrogance est mise à nu. »

Le bi-hebdo congolais s’en prendre également à son gouvernement qu’il accuse d’inaction. « Le gouvernement, éléphantesque, a coûté très cher au trésor public, mais présente un bilan catastrophique. Aucune mission principale n’a été accomplie, notamment celle de monter une armée forte et puissante. »

Récemment, le site spécialisé sur la RDC, Afrikarabia, pointait « l’extrême faiblesse de l’armée congolaise, mal équipée, mal payée, mal commandée et surtout avec une chaîne de commandement largement corrompue : une armée qui ne permet pas au chef de l’État de mener des opérations militaires de grande envergure sur son propre territoire, et encore moins sur un théâtre extérieur que serait le Rwanda. »

Selon RFI, depuis sa réélection, le président Tshisekedi multiplie les déclarations martiales, affirmant qu’il est prêt à déclarer la guerre au Rwanda. Le média français rapporte que le dialogue de sourds se poursuit entre Kinshasa et Kigali. Comme confirmé par le journal Le Monde Afrique : « Félix Tshisekedi a répété (le week-end dernier) à Addis-Abeba que Kinshasa « ne négocierait jamais avec le M23 » – qu’il classifie parmi les organisations terroristes –, créé et manipulé par le Rwanda. Pour autant, Kinshasa n’est pas résolu à s’asseoir à la même table que Paul Kagame à n’importe quel prix. « Le préalable à toute discussion directe avec Kigali est le départ de tous les soldats rwandais de RDC », a rappelé Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement. »

Et puis côté rwandais, poursuit Le Monde Afrique, « les trente années de conflit et d’instabilité dans la région des Grands Lacs – depuis le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 – découlent de « l’incapacité constante » de Kinshasa à assurer « la protection des droits et des vies des Tutsi congolais ». En substance, toujours pour Kigali, le M23 ne serait qu’un mouvement congolais créé pour la défense de la communauté tutsie ».

Pour Le Pays au Burkina, l’argument ne tient pas. « Le Rwanda répond à qui veut l’entendre qu’il a le droit de se défendre. Pourtant, bien des observateurs estiment que Paul Kagame cherche à déstabiliser son voisin pour mieux piller les richesses de la RDC. »

Pour leur part, les pays occidentaux, États-Unis et France en tête, accentuent la pression sur le Rwanda et poussent l’Angola à relancer un processus diplomatique moribond.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Natte, chapelet en argent, Saint Coran : Les cadeaux du Khalife au Président Diomaye

XALIMANEWS- Pour sa première sortie officielle, le Chef de...

Les premières images de Diomaye à Touba

XALIMANEWS- Le Président Bassirou Diomaye Faye est bien arrivé...

Première sortie officielle : Le Président Bassirou Diomaye Faye se rend à Touba, ce lundi

XALIMANEWS- Pour une première sortie officielle, le Président de...

Le déclassement de la bande filaos traité à la Cour Suprême le 25 Avril

C’est un grand pas qui vient d’être franchi. En...