Renforcement de la sécurité présidentielle : Al Qaïda terrorise Wade- Les ambassades des Etats-Unis, de la France et d’Israël en alerte maximale

Date:

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) menace d’attaquer le Sénégal, de frapper fort et au cœur de l’Etat. Le mouvement terroriste reproche au Président Wade et à son gouvernement d’avoir extradé 5 membres de leur organisation vers le Maroc et la Mauritanie. Cette menace terroriste amène Abdoulaye Wade à renforcer sa sécurité.
La sécurité du président de la République a été renforcée ces derniers jours. Pour cause, le Sénégal a reçu des menaces de la part d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Ainsi, selon des informations reçues, les forces de sécurité sont sur le qui-vive pour parer à une éventuelle attaque terroriste. En effet, Aqmi reproche à l’Etat du Sénégal d’avoir extradé vers leurs pays respectifs deux salafistes marocains et trois salafistes mauritaniens qui sont membres de leur organisation.
Ces islamistes en veulent toujours au Sénégal qui, selon eux, à livrer leurs éléments au Maroc et à la Mauritanie. L’organisation terroriste est d’autant plus courroucée que le Sénégal n’a pas observé les règles d’extradition en ce qui concerne les trois Mauritaniens «qui ont été livrés à la Police mauritanienne au niveau du bac de Rosso».
Il faut préciser que les règles d’extradition veulent que la Chambre d’accusation soit saisie pour donner un avis d’extradition et que la décision finale soit prise par un décret présidentiel et susceptible de voie de recours. Ce que, de l’avis de nos sources, le Sénégal n’a pas pu faire pour «les terroristes» mauritaniens extradés. Ceci dit, les terroristes considèrent le Sénégal comme un ennemi à punir. Et, pour le modus operandi, Aqmi semble miser sur l’attentat à une voiture piégée. Conscientes de cette menace qui pèse sur le Sénégal et surtout sur son Président, les autorités ont pris des mesures idoines. Ainsi, depuis le 23 octobre dernier, 5 nouveaux éléments du Groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale (Gign) sont affectés «pour le renforcement de la sécurité présidentielle». Les éléments préposés à la sécurité de Wade sont devenus beaucoup plus vigilants. Même les chaises sont minutieusement inspectées avant que Me Wade ne puisse prendre place.
Seulement, il faut préciser qu’il y a un homme d’affaires franco-sénégalais, qui est aussi dans la ligne de mire des terroristes. Il a reçu des menaces très sérieuses de la part de la même organisation islamique. D’ailleurs, des éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (Bip) sont détachés pour assurer sa sécurité quand il est au Sénégal.
De façon générale, des représentations diplomatiques étrangères au Sénégal, notamment celle d’Israël, des Etats-Unis d’Amérique et de France ont redoublé de vigilance en ce qui concerne leur sécurité. Même les Français ont décidé, selon toujours des informations reçues, de renforcer la sécurité au niveau de la base militaire de Ouakam où logent les familles des Forces françaises du Cap-vert à Dakar.
Dans son édition de samedi dernier, le journal L’As indiquait que la sécurité présidentielle a été renforcée. Le quotidien soulignait que lors de sa venue à la Maison des écrivains du Sénégal Keur Birago Bou Bess, au quartier Point E, vendredi dernier, pour présider la Journée internationale des écrivains, on apercevait sur les terrasses des maisons voisines des éléments encagoulés et armés du Gign qui étaient sur le qui-vive.
L’après-midi du même jour, au Méridien Président, lors des Assises sénégalo-européennes de la Coopération décentralisée, les gens se sont étonnés aussi du fait que la sécurité présidentielle veillait sur le fauteuil de Me Wade. Et même à l’arrivée de ce dernier, un élément de la sécurité présidentielle est venu inspecter ledit fauteuil avant que le chef de l’Etat ne s’y installe.

Il «réquisitionne» son médecin personnel

Le renforcement de la sécurité présidentielle ne semble seulement pas se limiter aux forces de l’ordre. Me Wade a un autre élément qui veille cette fois-ci sur sa santé. Selon une de nos sources, le chef de l’Etat se fait accompagner depuis quelques mois par son médecin personnel, partout où il se rend. Notre source indique que le médecin personnel du Président est toujours dans son cortège. Une façon pour lui de veiller de plus près sur l’état de santé de Abdoulaye Wade.

lequotidien.sn

3 Commentaires

  1. medecin ou pas medecin,il crevera comme tout le monde,ce vieux singe qui saccage les ressources du pays pour son seul reve d’etre immortel ainsi que sa maudite famille de voleurs et de larbins corrompus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Automobile : le Sénégal à l’ère des véhicules 100% électriques

XALIMANEWS-Loxea, filiale de CFAO Mobility spécialisée dans les solutions...

Audit au Port autonome de Dakar : Waly Diouf Bodian rassure les syndicats et les travailleurs

XALIMANEWS-Le directeur général du Port autonome de Dakar, Waly...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...