[Video] Côte d’Ivoire: le Conseil constitutionnel proclame Alassane Ouattara président, et prête serment vendredi

Date:

ABIDJAN – Le Conseil constitutionnel a proclamé jeudi Alassane Ouattara président de la République de Côte d’Ivoire, après cinq mois de crise liée à la contestation de la présidentielle du 28 novembre par le chef d’Etat sortant Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril, a constaté l’AFP.

Le Conseil constitutionnel proclame M. Alassane Ouattara Président de la République de Côte d’Ivoire et l’incite à prêter serment dans un délai qui est convenable, a déclaré Paul Yao N’Dré, le président du Conseil lors d’une déclaration à Abidjan.

Le 3 décembre 2010, M. Yao N’Dré, proche de Laurent Gbagbo, avait ouvert la plus grave crise de l’histoire du pays en proclamant M. Gbagbo réélu avec 51,45% des suffrages au scrutin du 28 novembre.

Le Conseil venait alors d’invalider les résultats de la commission électorale, certifiés par l’ONU, donnant M. Ouattara vainqueur avec 54,1% des votes.
AFP

Côte d`Ivoire : le président Alassane Ouattara va prêter serment vendredi

ABIDJAN, Le président élu Alassane Ouattara, proclamé
officiellement président de la République de Côte d`Ivoire jeudi par le
Conseil constitutionnel, prêtera serment vendredi au palais présidentiel
d`Abidjan, a annoncé le président du Conseil.
« Habituellement la prestation de serment se fait lors de la cérémonie
d`investiture (prévue le 21 mai), mais dans ce cas précis (…) le Conseil
constitutionel va jouer son rôle demain », vendredi, a déclaré Paul Yao N`Dré
après avoir présenté à M. Ouattara la décision du Conseil le proclamant chef
de l`Etat.
La cérémonie de prestation de serment se déroulera à 16H00 (locales et
GMT), au palais présidentiel, ont précisé les services de la présidence.
Le Conseil constitutionnel a proclamé jeudi Alassane Ouattara « président de
la République de Côte d`Ivoire », après cinq mois de crise liée à la
contestation de la présidentielle du 28 novembre par le chef d`Etat sortant
Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril.
Les membres du Conseil se sont ensuite rendus au Golf hôtel d`Abidjan, le
quartier général de M. Ouattara, pour présenter au chef de l`Etat la décision
du Conseil constitutionnel, a constaté un journaliste de l`AFP.
Le 3 décembre 2010, M. Yao N`Dré, proche de Laurent Gbagbo, avait ouvert la
plus grave crise de l`histoire du pays en proclamant M. Gbagbo réélu avec
51,45% des suffrages au scrutin du 28 novembre.
Le Conseil venait alors d`invalider les résultats de la commission
électorale indépendante, certifiés par l`ONU, donnant M. Ouattara vainqueur
avec 54,1% des votes.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE