Amal Clooney parmi les experts ayant conseillé la CPI sur les crimes de guerre à Gaza

Date:

XALIMANEWS- L’avocate Amal Clooney a indiqué lundi qu’elle faisait partie d’un groupe d’experts ayant conseillé le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) qui a demandé des mandats d’arrêt contre deux ministres israéliens, dont Benjamin Netanyahu, et trois dirigeants du Hamas.
Dans un message sur le site de la « Clooney foundation for justice », fondée avec son mari acteur George Clooney, l’avocate et militante des droits humains explique qu’elle a été contactée « il y a plus de quatre mois » par le procureur de la CPI pour rejoindre un groupe d’experts en droit international chargé d' »examiner des preuves de crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés » commis en Israël et dans la bande de Gaza.

« Nos conclusions juridiques ont été unanimes », a-t-elle assuré.
« Nous avons unanimement établi qu’il y a des motifs raisonnables pour penser que les chefs du Hamas Yahya Sinouar, Ismaïl Haniyeh et Mohammed Deif ont commis des crimes de guerre et contre l’humanité, notamment prise d’otage, assassinat et crime sexuel. Nous avons unanimement établi qu’il y a des motifs raisonnables pour penser que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant ont commis des crimes de guerre et contre l’humanité, notamment l’emploi de la famine comme arme de guerre, assassinat, persécution et extermination », a-t-elle écrit.
Au sujet des demandes de mandats d’arrêt réclamés lundi par le procureur Karim Khan, l’avocate libano-britannique a assuré qu’elle soutenait cette « étape historique » visant à « faire justice aux victimes d’atrocités en Israël et en Palestine ».
La guerre a été déclenchée par l’attaque sans précédent du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, qui a entraîné la mort de plus de 1.170 personnes, majoritairement des civils, selon un bilan de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes. Sur les 252 personnes emmenées comme otages, 124 sont toujours détenues à Gaza, dont 37 mortes selon l’armée.
Israël, qui a juré de détruire le mouvement islamiste palestinien, a lancé une offensive dévastatrice dans la bande de Gaza qu’elle a assiégée, entraînant la mort d’au moins 35.562 personnes, pour la plupart des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza dirigé par le Hamas.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa réélu président

XALIMANEWS-Le président Sud-africain, Cyril Ramaphosa, 71 ans, a été...

Kenya : la découverte de gisements de coltan suscite un nouvel espoir pour l’économie locale

XALIMANEWS-En janvier, le gouvernement kenyan a annoncé la découverte...

Mauritanie : démarrage officiel de la campagne présidentielle pour les sept candidats

XALIMANEWS-La campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du...