Attaque des FDS contre les journalistes et techniciens de la presse : APPEL monte au créneau et avise

Date:

XALIMANEWS- Attaqués, malmenés puis battus, tel est le sort des journalistes et caméramen lors des interventions sur le terrain, pendant les manifestations. Une situation inadmissible, selon l’association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne (APPEL) qui qualifie de sauvagerie gratuite ces agressions sur des journalistes dans l’exercice de leur fonction.

« Les éditeurs de la presse en ligne condamnent fermement cette furie des forces de défense et de sécurités (FDS) sur les reporters. La brutalité et la récurrence de leurs agressions lors de la manifestation interdite de Aar Sunu Election nous font croire qu’elles ont, reçu un mot d’ordre dans ce sens », lit-on dans un communiqué, parvenu à la rédaction de Xalima.

Tirant le bilan d’une journée mouvementée pour les journalistes, l’organisation renseigne que la journaliste de Seneweb, Absatou Hann, est traumatisée et est actuellement internée pour des soins. Par ailleurs, informent nos confrères de APPEL, un reporter de Dakar Buzz a été sévèrement blessé, « tandis que les équipes de Leral ainsi que Pressafrik ont été agressés, copieusement insultées en direct ».

Mais, le summum de cette violence des FDS sur les journalistes, a fait savoir APPEL est « l’interpellation très musclée de Mor Amar, par ailleurs secrétaire général de la CJRS.  Il a été poursuivi et roué de coups alors qu’il se déplaçait en groupe avec ses confrères sur le théâtre d’opérations ». 

Dirigée par Ibrahima Lissa Faye, par ailleurs fondateur du group Pressafrik, l’association avise et engage la responsabilité de l’Etat. « L’APPEL tient à faire savoir aux responsabilités des FDS et au gouvernement que nous avons toutes les images de ces différentes agressions. Nous comptons, à cet effet, les utiliser pour mener toute action utile au niveau national comme international avec les autres organisations sœurs de la coordination des associations de presse (CAP) ou des autres secteurs, mais aussi avec nos partenaires traditionnels. Également, elle se réserve le droit de saisir la justice pour que de tels actes ignobles contres les équipes des médias sur le terrain ne se produisent plus », ajoute le document.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Clédor Sène dément Farba Ngom

XALIMANEWS- Clédor Sène dément les propos de Farba Ngom,...

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...