Bennoo Siggil Senegaal : L’équation Talla Sylla pas encore résolue

Date:

A Bennoo, la prudence est de mise concernant l’affaire Talla Sylla. Sans doute pour éviter de commettre l’irréparable. Interpellé sur la question, hier, au sortir de leur rencontre hebdomadaire, Mamadou Lamine Diallo, porte-parole du jour rassure : ‘Talla est toujours parmi nous, les ponts ne sont pas rompus avec lui.’ Et le leader du Mouvement Tekky de poursuivre : ‘Il a simplement gelé ses activités au sein de Bennoo mais l’unité de la Coalition reste sa préoccupation.’ D’ailleurs, les leaders promettent des réaménagements à leur prochain séminaire pour pouvoir tenir compte, à la fois, des stratégies électorales et de la question de la candidature comme l’avait souhaité le leader du Jëf-Jël. Parce que, ‘au dernier séminaire, plusieurs personnes ont posé le problème du rythme de travail et il avait été décidé, au sortir de ce séminaire, d’en tenir compte. Cela a été réaffirmé et reprécisé aujourd’hui (Hier, Ndlr). Et il est question de nous entendre définitivement sur les modalités du prochain séminaire’, a fait savoir M. Diallo. Talla Sylla et le Jëf-Jël prendront-ils part à cette rencontre ? ‘Je l’espère mais je ne peux pas être affirmatif, c’est le Jëf-Jël qui va en décider’, a répondu le porte-parole du jour des leaders. Selon Mamadou Lamine Diallo, c’est le rythme auquel il faut y arriver que Talla Sylla trouve ‘trop lent’. Mais, insiste-t-il, ‘cette préoccupation sera prise en compte par le prochain séminaire’.

Hormis le Jëf-Jël, les opposants informent que la lenteur de la méthode de travail a été dénoncée par un certain nombre de formations politiques de Bennoo. Lesquelles ‘estiment que le rythme pourrait être accéléré d’autant que le mouvement social nous y invite’, indique le camarade de Ndèye Fatou Touré.

Sur les échanges de propos intervenus entre le leader du Jëf-Jël et le secrétaire général de la Ligue démocratique ((Ld), le porte-parole du jour dédramatise. Selon Mamadou Lamine Diallo, ‘ce n’est pas la première fois que des partis membres de Bennoo échangent des propos qui peuvent être considérés comme durs et cela fait partie de la vie de Bennoo. Ce qui est clair, c’est que nous sommes tous conscients de l’importance de renforcer l’unité de notre coalition’.

En attendant, Talla Sylla maintient le gel de ses activités au sein de cette Coalition et menace de prendre une décision définitive, le 25 juillet prochain, date du congrès extraordinaire de Jëf-Jël.

Les leaders de Bennoo Siggil Senegaal se sont aussi penchés, au cours de cette rencontre, sur la situation nationale caractérisée, disent-ils, par une ‘forte contestation sociale à tous les niveaux’. Une preuve, selon Amath Dansokho et Cie, de l’étendue de l’insatisfaction des populations sénégalaises dans leur ensemble. ‘Les populations sont fatiguées : dans la banlieue, elles vivent dans des conditions abjectes. A cela s’ajoutent les délestages qui ne se limitent plus seulement à Dakar mais partout dans le pays. Il s’agit-là de la preuve de la faillite du système de Wade’, explique M. Diallo. La Conférence des leaders déplore, dans la même lancée, ce qu’elle qualifie de ‘sabotage’ de la campagne arachidière, entamé depuis fort longtemps. Mais qui est accentué, selon les opposants, l’année dernière par le fait que ‘la Suneor n’a eu à acheter que quelque 200 à 250 mille tonnes d’arachide sur une production de plus d’un million de tonnes, selon le gouvernement’.

Sur un autre registre, Amath Dansokho et ses camarades attirent l’attention sur les orientations du budget national consistant, soulignent-ils, ‘à donner plusieurs centaines de milliards au ministère chargé de l’équipement et des travaux routiers en particulier’. Une démarche à inscrire, selon les opposants, dans le cadre du projet de dévolution monarchique du pouvoir au Sénégal. Dans le même registre, Bennoo se dit contre la création d’un poste de vice-premier ministre au moment où les chevauchements des ministères ‘sont évidents’. Selon le leader du Mouvement Tekky, ce poste de vice-premier ministre ‘va encore augmenter le train de vie du gouvernement alors que les populations croupissent dans la misère’.

Yakhya MASSALY
walf.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...

Tamba : Deux jeunes meurent à cause des fortes pluies

XALIMANEWS-Le début de la saison hivernale a apporté une...