[VIDEO] Bethio Thioune à ses talibés:« Nul n’est éternel, la santé et la maladie sont liées, j’étais malade, je suis gueri et je suis de retour »

Date:

CHEIKH BETHIO THIOUNE A SES TALIBES
« Nul n’est éternel, la santé et la maladie sont liées »

Les Thiantacounes qui se faisaient du souci pour leur guide spirituel, ont retrouvé le sourire, car Cheikh Béthio, qui leur manquait depuis plusieurs mois, est réapparu lors de la célébration de la naissance du Prophète Mohamad (PSL). Contrairement aux années précédentes, le Cheikh est apparu sur lieux à 01 heures 30 pour repartir précisément à 3 heures du matin pour des raisons sanitaires.

Cheikh Béthio Thioune, qui était complètement disparu de la scène, a fait une brève apparition, lors de la commémoration de la naissance du Prophète Mohamed (PSL) à Touba Mermoz. Contrairement aux années précédentes, le guide des « Thiantacounes » est apparu sur les lieux précisément à 01 heures 30 munîtes pour repartir à 3 heures du matin.

À 00 heures déjà, les tentes, qui s’étalaient du croisement ancien « Régal » jusqu’après l’Université du Sahel, étaient pleines. Les talibés, en provenance de tous les quartiers de Dakar, ainsi que d’autres coins du pays, avaient investi les lieux soit pour suivre le discours de leur guide, soit pour s’enquérir de l’état de santé du Cheikh.Habillait d’un grand boubou tout blanc avec une écharpe en rayure noir et blanc au cou, le chef de file des « Thiantacounes », accompagné de ses quatre épouses, a fait son entrée à 01 heures 30 précises. Ceux qui avaient l’habitude de fréquenter les « thiantes », savent nettement que cette nuit-là, Cheikh Béthio n’avait pas l’air de respirer la grande forme. Ce fut d’abord des chants religieux « khassaids », avant qu’il ne prenne la parole en deux temps. Sous le rythme des tam-tams, par la voix de Diaji Dieng qui retentissait partout et sous les applaudissements des talibés, le Cheikh n’a fait qu’un déplacement pour remettre des billets de banque à Diaji Dieng qui chantait les louanges du vénéré Sérigne Saliou. Même s’il n’a pas esquissé des pas de danses, comme il avait l’habitude de le faire, il n’en demeure pas moins qu’à chaque fois, il balançait les bras sous les acclamations de ses quatre épouses assises alignées à ses cotés. A l’entame de ses propos, le Cheikh remercie les talibés pour le soutien qu’ils lui ont apporté, quand il était sur son lit d’hôpital. Mais aussi d’avoir géré ses arrières comme il le fallait. « En tant qu’être humain, d’un moment à l’autre, on rencontrera des moments difficiles. Quand j’étais en convalescence, vous avez fait un travail énorme, même si j’étais là, on ne pourrait pas faire mieux. Si vous continuez sur cette lancée, je dirai que la relève est déjà assurée ». lance t-il à l’endroit de ses talibés.

Revenant sur sa maladie, Serigne Béthio Thioune n’a pas manqué de répéter, tout au long de son discours, à ses disciples que nul n’est éternel et que la santé et la maladie sont liées. Il promet de revenir en force dès qu’il retrouvera sa santé. Prenant exemple sur son marabout, le regretté khalife général des Mourides, il affirme : « si c’est Sérigne Saliou qui n’est plus de ce monde, nul ne restera sur terre ». Aussi, a-t-il annoncé à l’endroit de l’assistance qu’il ne va pas durer comme d’habitude à cause de sa maladie.

Après sa première prise de parole, ce fut au tour de Sérigne Saliou Samb de rappeler les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba sur le « Maouloud » . À cet effet, selon Sérigne Saliou Samb, « Serigne Touba a dit lors du gamou, que quiconque offre ne serait-ce qu’un franc ou une goutte d’eau à son prochain, verra son geste multiplié ». Puis, le Cheikh de reconnaître qu’il n’a jamais su que le sens du gamou était si important. « Ce que j’ai entendu aujourd’hui, je ne l’ai jamais entendu auparavant. Il est vrai que je n’ai pas les connaissances qu’il faut, mais Dieu m’a doté d’un sens de perception qui fait que j’ai bien compris maintenant ».

Du coup, il a ordonné à chacun des talibés, selon ses moyens, d’offrir quelque chose à Sérigne Saliou Samb, non sans lui remettre 50 000 F Cfa en guise de reconnaissance. Même si il a donné l’ordre de rester, beaucoup de gens ont quitté les lieux aussitôt qu’il est rentré vers 03 heures du matin.

Djiby BA

lasquotidien.info

Source Videos: santati.net

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Automobile : le Sénégal à l’ère des véhicules 100% électriques

XALIMANEWS-Loxea, filiale de CFAO Mobility spécialisée dans les solutions...

Audit au Port autonome de Dakar : Waly Diouf Bodian rassure les syndicats et les travailleurs

XALIMANEWS-Le directeur général du Port autonome de Dakar, Waly...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...