BFEM : les premières épreuves jugées abordables

Date:

Des candidats des centres d’examen de Blaise Diagne, Seydou Nourou Tall et Lamine Guèye ont jugé abordables les sujets de dissertation et de dictée proposés lors du premier tour du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) qui a débuté mardi.

Au nombre de plusieurs centaines répartis dans les trois centres de Dakar, les candidats ont entamé les épreuves du BFEM par les sujets de dissertation et de la dictée.

Au lycée Blaise Diagne, un des centres de Dakar, l’ensemble des candidats rencontrés trouvent que les premiers sujets de dissertation et de dictée sont ‘’abordables’’.

Assis dans la salle où il vient affronter les premiers sujets, Cheikh Saliou Diop déclare : ‘’Sur les deux sujets de dissertation, le sujet n° 2 qui parle de la violence, est plus abordable.’’

Il ‘’se dit serein et optimiste après ces premiers sujets’’. Quant à son camarade, Abdoulaye Yaré Keita, il déclare : ’’Je suis assez calme, serein et optimiste. Le plus difficile est à venir, le moral est pour le moment bon.’’

Au lycée Seydou Nourou Tall, même appréciation chez la quasi totalité des candidats qui trouvent les sujets de dissertation abordables, particulièrement le sujet n° 2.

‘’On peut dire que les sujets sont abordables, surtout le deuxième sujet de dissertation. La dictée aussi l’est, puisqu’il n y a pas de mots difficiles’’, a expliqué Adji Diouf, candidate au BFEM, assise à côté de sa copine Oulimata.

Réagissant à son tour, Oulimata affirme que ‘’les sujets sont pour le moment abordables’’, avant d’ajouter : ‘’On attend le reste’’.

Abondant dans le même sens que les autres, Pape Niokhor Fall, candidat au jury B soutient que,’’ pour l’instant, les épreuves sont abordables’’ et qu’ elles ’’sont en conformité avec le programme’’.

Cependant, au centre Lamine Guèye, tous les candidats n’émettent pas sur la même longueur d’onde. Si pour les uns les sujets sont abordables, les autres les jugent difficiles.

C’est le cas de Mariama Nadia Diop, une candidate qui compose au jury A. Tout comme elle, ses autres camarades du même jury trouvent ‘’les sujets de dissertation difficiles’’. Pour elles, si les deux sujets sont difficiles, c’est parce qu’ils n’ont pas été traités en classe. Cependant, elles estiment que le sujet n°2 est moins difficile.

Toutefois, les candidats des différents centres se sont désolés des désagréments causés par la pluie et la coupure d’électricité intervenue lors du déroulement des épreuves.

(APS) –

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Grève au sein du CNAO : les travailleurs demandent un audit de la gestion du Directeur

XALIMANEWS: (Sud Quotidien) Les travailleurs du Centre national d’appareillage...

Revue de la presse (Wolof) de Rfm du mercredi 24 juillet 2024 avec Mouhamed Ndiaye 

Revue de la presse (Wolof) de Rfm du mercredi...

Mise à jour du règlement intérieur de l’assemblée nationale : Le groupe de travail dépose ses conclusions

XALIMANEWS-Un groupe de travail chargé de réviser le Règlement...