Bilan du Magal de Touba : Plus de trente morts et 600 blessés

Date:

L’édition de cette année du « magal » de Touba a vu le renforcement des effectifs des forces de sécurité à 3.000 éléments. Les forces de l’ordre ont voulu limiter les dégâts, notamment les accidents sur la route. Seulement, le bilan est lourd et fait état de plus d’une trentaine de morts et 600 blessés sur les routes.

Le bilan dressé par la gendarmerie, dirigée par le colonel Mamadou Diouf, commandant de la 6ème Légion du centre Ouest, fait état de 60 accidents corporels et 8 matériels qui ont occasionné 250 blessés dont la plupart sont dans un état grave. Les gendarmes ont également interpellé 22 individus suspectés d’avoir commis des malversations. Un homme recherché par la brigade de gendarmerie de Kaolack pour actes de braquage et de vol à main armée avec violence est parmi les interpellés. Alioune Sarr, âgé de 30 ans et chauffeur, avait quant à lui prit la fuite après avoir heurté mortellement le gendarme Papa Dièye, enterré le vendredi dernier au cimetière musulman à Thiès. Ce bilan s’est malheureusement alourdi avec deux accidents constatés entre vendredi et samedi sur la nationale 2. Le premier s’est produit entre Mbacké et Diourbel, le second au ravin dénommé « Allou Kagne », situé entre Thiès et Pout, qui a fait quatre morts sur le coup et 22 blessés graves. La violence du choc entre un car « Ndiaga Ndiaye » et un bus était si forte que ces deux véhicules, réduits en amas de ferraille, ont été projetés dans le décor. Les gendarmes et les sapeurs pompiers, arrivés sur les lieux, ont eu du mal à débarrasser ces engins de la chaussée maculée de sang. Ces tragédies sont dues à l’imprudence, au manque de maîtrise et à la cupidité des chauffeurs malgré les mesures prises par le colonel Diouf. Il a, en effet, une semaine avant, mis des appareils triplaces, des barrières volumineux tout le long du parcours qu’il a balisé.

La police de Mbacké affirme avoir interpellé près de 406 individus.Les Sapeurs pompiers, opérant sous la diligence du colonel Andrien Diop, assisté de son collègue Ségane Diagne chargé de la communication, n’ont pas perdu de temps pour avoir secouru et assisté près de six cents personnes, hommes, femmes et jeunes victimes de maladies, d’accidents de la route et de malaises dus à la canicule. Cette tragédie porte sur 507 personnes dont 30 tuées aux cours des accidents de la circulation et 507 blessés. Il s’y ajoute que trois personnes sont décédées par maladie naturelle, pendaison et la troisième, un bébé, à Touba. Toutes ces personnes sauvées par les soldats du feu, secondés par les éléments de la Croix-Rouge, ont été évacuées pour les premiers soins avant d’être transférées vers les hôpitaux de Touba, Diourbel, Kaolack et Thiès. Les soldats du feu disposaient de trois leveuses de véhicules, après les chocs frontaux et les collisions relevés entre les cars Ndiaga-Ndiaye, les bus et les gros-porteurs qui ont causé d’énormes embouteillages. Ils ont aidé à dégager 3 voitures 4×4 du cortège officiel. Ils ont aussi éteint 4 incendies de maison, distribué près de 8.000 m3 d’eau tirés des camions citernes. Sept médecins dont 6 militaires ont consulté et apporté des soins à des dizaines de personnes.

BEN CHEIKH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...