Blocage de la révision des accords de défense entre la France et le Sénégal. Sarkozy dépêche Hervé Morin chez Wade. Le président Sénégalais affirme qu’il ne craignait pas un coup d’Etat;

Date:

Dans un entretien avec Rfi, Wade, après avoir affirmé qu’il ne craignait pas de coup d’Etat, déclarait que cela ne le dérangeait pas si la France quittait le Sénégal. Cette position est confirmée de plus en plus depuis la renégociation entamée des accords de défense entre nos deux pays. Les blocages sont tellement sérieux que le Président Sarkozy a dépêché à Dakar son ministre de la Défense, Hervé Morin. Partira, partira pas ?

Jour décisif pour les accords de défense entre la France et le Sénégal signés le 29 mars 1974. Selon des sources autorisées, le Président français va dépêcher aujourd’hui à Dakar son ministre de la Défense Hervé Morin, pour rencontrer Me Wade. Le Président sénégalais a retenu de recevoir le ministre français avant son départ pour Bamako. Au menu : les blocages qui persistent depuis que les deux parties ont commencé à renégocier ces accords. Il semble que Me Wade est favorable à ce que la France « quitte » le Sénégal. Ce que Paris ne veut pas entendre. Va-t-on aboutir à cette éventualité ? C’est parce que les blocages sont plus que sérieux que Sarkozy, informé de la situation, a décidé de dépêcher son ministre.

Hervé Morin lui-même n’avait pas nié ces blocages. Dans une interview accordée à « L’Express », il affirmait : « La révision de tous les accords a été annoncée par le chef de l’Etat, au Cap, en février 2008. Deux accords ont déjà été signés avec deux pays. Les discussions avec les autres pays devraient aboutir prochainement. Avec le Sénégal, comme avec tous ces pays amis, il faut que nous trouvions un partenariat où chacun ait le sentiment de trouver son compte ». Tel ne semble pas être le cas pour Dakar.

Dans un entretien accordé à Rfi, Me Wade reconnaissait que cette présence française est une bonne chose pour certains pays mais que le Sénégal, en ce qui le concerne, pouvait s’en passer. « Il y a des gouvernements en Afrique qui ont besoin d’avoir des accords visibles avec des puissances extérieures parce que cela dissuade. Le jour où certaines oppositions comprendront qu’en fonçant sur certains gouvernements, rien ne viendra de l’extérieur, on s’engage dans la déstabilisation », avait dit le président de la République. Avant de poursuivre : « beaucoup de pays n’en sont pas au niveau du Sénégal qui n’a que faire des accords militaires ». Et d’ajouter : « ce genre d’accord, je n’en ai que faire et je l’ai dit au Président Sarkozy. Ça ne m’intéresse pas. Moi, je ne risque pas de coup d’Etat militaire au Sénégal. Je dors tranquille et il n’y a pas, il n’y en a jamais eu, et il n’y en aura pas au Sénégal de coup d’Etat ».

Cheikh Mbacké GUISSE

lasquotidien.info

2 Commentaires

  1. Merci Me Wade,pour cette fois je suis en phase avec vous.Tenez bon les accords avec la France il faut les denoncer(tout mettre sur la table),je vous souhaite beaucoup de courage je sais vous en avez, ce serait d’un au Senegal.

  2. « Moi,je ne risque pas de coup d’Etat militaire au Sénégal.Je dors tranquille et il n’y a pas,il n’y en a jamais eu et il n’y aura pas de coup d’Etat militaire au Sénégal ».
    Le Dieu Wade a encore proclamé sa super puissance.
    ALLAHOU AKBAR!Que DIEU SOUB KHANA WA TALLA ait pitié de lui!
    Tous ceux qui ont cru être »KUN FA YAKOUN » ont péri,foudroyés par ALLAH L’UNIQUE ET AU DESSUS DE TOUT.Le Roi WADE 1er l’oublie toujours,ce qui va le perdre.
    Cherif Ndiaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Interpellé par la Dic à son arrivée, l’imam Sénégalais expulsé de France finalement remis en liberté

XALIMANEWS-Ahmadou Kaba, accusé de radicalisation et de tenir des...

La Une des quotidiens du lundi 15 juillet 2024

La Une des quotidiens du lundi 15 juillet 2024

Tentative d’assassinat sur Donald Trump : l’assaillant abattu par le Secret Service

XALIMANEWS-L’auteur de la tentative d'assassinat contre Donald Trump a...

« Le Sénégal doit avoir sa propre doctrine militaire », selon Diomaye

XALIMANEWS: Le gouvernement travaille avec les acteurs concernés sur...