Campagne d’Amadou Bâ, décision du Conseil constitutionnel, cas de Rose Wardini et de Karim Wade : Ce que Macky Sall a dit lors de la reunion du Sen de l’Apr

Date:

XALIMANEWS-Le président Macky Sall a présidé la réunion du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (SEN APR), hier mercredi. Le communiqué publié à la suite de cette rencontre met en lumière l’appel du chef de l’État à mobiliser les membres du parti pour soutenir Amadou Bâ en vue des élections présidentielles du 24 mars 2024. 

«Le Secrétariat Exécutif National de l’Alliance Pour la République, soucieux de l’impératif de stabilité du pays et de la nécessité de poursuivre l’œuvre du président Macky Sall au grand bénéfice de nos compatriotes, réitère son engagement sans faille derrière le président du parti et le félicite pour son leadership, son sens du dépassement et des valeurs dont la loyauté constituent la pierre angulaire » dans la même dynamique, le Sen « salue la loyauté des hommes et des femmes, responsables et militants de l’Alliance Pour la République qui, en cohérence avec leur engagement, sont toujours restés à l’écoute de leur leader, le président Macky Sall, pour mieux porter les orientations et positions du parti ; exhorte les responsables, militants et sympathisants de reprendre le travail politique et électoral, dans un élan unitaire et solidaire autour du candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar et de la Grande majorité présidentielle, Amadou Ba, pour une victoire éclatante au soir du 24 mars 2024», d’après le communiqué du SEN.

Cependant, le communiqué ne mentionne pas les désaccords du président avec le Conseil constitutionnel. Selon le quotidien Libération dans son édition de jeudi, Macky Sall aurait critiqué le Conseil constitutionnel pour son traitement des candidatures, notamment celles de Rose Wardini et Karim Wade. Le président aurait également voulu obtenir l’avis de son ex-Premier ministre, Amadou Bâ, sur le cas de Rose Wardini et de Karim Wade mais sans obtenir de réponses satisfaisantes. 

De plus, ajoute le journal, le chef de l’Etat aurait contacté le président du Conseil constitutionnel, Badio Camara, après que ce dernier a fixé la date des élections présidentielles au 31 mars, en contradiction avec les conclusions du dialogue national. Toutefois, le journal ne précise pas si Macky Sall a partagé la réponse de Badio Camara lors de la réunion du SEN de son parti.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE