Candidat à la présidentielle: Aly Ngouille Ndiaye promet de ‘’renforcer l’indépendance de la justice et d’établir une réelle séparation des pouvoirs’’

Date:

XALIMANEWS: L’ex-ministre de l’Agriculture, de l’Équipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye, a fait une déclaration de candidature à l’élection présidentielle du 25 février prochain, samedi, à Dakar, en exprimant le souhait d’‘’être le président d’un Sénégal réconcilié’’ avec lui-même.

‘’J’ai décidé, s’il plait au Tout-Puissant, avec humilité et détermination, d’être candidat à l’élection présidentielle du 25 février 2024’’, a déclaré M. Ndiaye devant de nombreux militants et sympathisants.

Le dissident du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République, et de Benno Bokk Yaakaar (BBY), la coalition de partis politiques de la majorité présidentielle, reconnaît qu’‘’il y a, dans notre pays, beaucoup de souffrances, d’injustices et de divisions’’.

‘’En ces temps graves et porteurs d’inquiétudes multiformes, je veux être le président d’un Sénégal réconcilié’’ avec lui-même, a-t-il ajouté.

Compagnon du président de la République, Macky Sall, depuis l’accession de ce dernier au pouvoir en 2012, Aly Ngouille Ndiaye a exercé d’importantes fonctions ministérielles à ses côtés.

Il a dirigé le ministère de l’Intérieur avant d’être nommé à la tête de celui de l’Agriculture, de l’Équipement rural et de la Sécurité alimentaire, le 17 septembre 2022.

‘’Les fonctions que j’ai successivement exercées m’ont permis très tôt d’identifier et de cibler les priorités des Sénégalais, à la tête desquelles se trouve le besoin de sécurité à toutes les échelles de leur vie’’, a souligné M. Ndiaye.

Il a été investi candidat par une coalition, ‘’Aly Ngouille 2024’’. Le maire de Linguère (nord), âgé de 59 ans, dit placer sa candidature ‘’au-dessus des partis politiques et des clivages de toute nature’’.

L’emploi, l’autosuffisance alimentaire et la réforme des institutions judiciaires font partie de ses priorités, a-t-il dit.

Aly Ngouille Ndiaye a fait aussi la promesse de ‘’renforcer l’indépendance de la justice et d’établir une réelle séparation des pouvoirs’’, notamment ‘’entre l’exécutif et le judiciaire’’.

Sa déclaration de candidature a eu lieu en présence de représentants de l’ancien Premier ministre et candidat déclaré à l’élection présidentielle Mahammed Dionne.

M. Ndiaye a démissionné du gouvernement lorsque Macky Sall, président de Benno Bokk Yaakaar, a choisi Amadou Ba, le Premier ministre, comme candidat de ladite coalition.

L’ancien ministre, ingénieur en génie civil diplômé de l’École polytechnique de Thiès (ouest), expert financier et ancien directeur du crédit à la Banque de l’habitat du Sénégal, était candidat à la candidature de BBY.

4 Commentaires

  1. il faut virer les magistrats et auxiliaires judiciaires corrompus ou avec une moralité douteuse cela suffit. L’indépendance ce qui le veulent l’ont. Je suis choque quand on prend des magistrats corrompus on les met à la retraite d’office ou leur donne des sanctions administratives, ils doivent être virées et envoyées en prison comme de vulgaires criminels. Il y a pas de pires crimes que d’envoyer des innocents en prison et de laisser les criminels libres. il faut criminaliser la corruption dans la magistrature. Il y a des entités dans le système judiciaire qui sont des repaires de malfaiteurs car celui qui est à la tête est lui même de moralité douteuse. Les magistrats savent qui sont les corrompus qu’ils les sortent de leur corps. Toit ce qui ne sont pas indépendants ont en général une moralité douteuse et c’est la qu’on les tient.

  2. La justice sénégalaise est remplie de clochards. La justice a été bafouée au Sénégal avec des juges couchés nus comme des vers de terre et je vous laisse deviner la suite. Ce qui est choquant, c’est maintenant que ngouille ndiaye le reconnaît. Il a été pendant presque 10 ans dans un gouvernement qui a piétiné la justice et les citoyens sénégalais sans pipe mot, c’est maintenant qu’il n’a pas d’intérêt dans ce gouvernement qu’il le dit : quel hypocrite !!!

  3. Monsieur Ndiaye, beugou gnou lène. Le peuple en majorité, la diaspora en majorité, la jeunesse en majorité ont choisi Ousmane Sonko Mou Seleu Mii. Vous savez bien que les élections de 2019 ont été volées avec la complicité de Team Jorge. Bougeu gnou lène. Nous voulons celui que les sondages déclarent vainqueur au premier tour que le poltron a lâchement emprisonné. Un véritable homme affronte son adversaire mais ne le barricade pas avant d’envoyer ses ordures de juges et procureurs l’enfermer.
    Dii naa bookoo ou bien il n’y aura pas la paix au Senegal, car beugnou gnou lène et notre choix est fait : KOu Seleu Kii rekk!

  4. Mbourou foff ko farine, pour reprendre cette bonne assertion de mes parents hal pullar. Tout ce qui touche à Djimbori fait partie de la pourriture de ce pays. Les injustes sont alliés les uns aux autres, c’est pure parole divine. Donc Amadou Ba, Aly Ngouille Ndiaye ou X, provenant du parti des prédateurs de la république ou de la coalition benno bokk bakaar est maudit pour diriger ce pays. Le système inique qui a gouverné ce pays depuis son « indépendance » est suranné, obsolète, dépassé. Les sénégalais aspirent désormais à une gouvernance aussi sobre que vertueuse et à plus d’équité et de justice sociale. Il est temps que le peuple prenne ses responsabilités et reprenne sa souveraineté confisquée, bafouée par Djimbori et son clan de malfrats. Game is over!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....