Casamance: deux Français et trois Sénégalais arrêtés à Bignona pour atteinte à la sûreté de l’Etat et incitation à la violence

Date:

Deux Français et trois Sénégalais ont été arrêtés à Marsassoum (dans la région de Sédhiou) par la Brigade de gendarmerie de Sédhiou pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Selon la Rfm qui donne l’information, tout est parti d’un tournage de film, dont le thème est la paix, dans la commune de Marsassoum. Un thème qui a pour scénario attaques de rebelles, braquages, réconciliation entre populations et rebelles. Une démarche jugée dangereuse dans un contexte de conflit en Casamance.

Ces individus qui ne possédaient pas d’autorisation auprès des autorités ont alors été poursuivis pour atteinte à la sûreté de l’Etat et incitation des jeunes à la violence selon une source proche de l’enquête. C’est ainsi qu’ils ont été arrêtés à Ziguinchor au moment ils s’apprêtaient à retourner à Dakar via le bateau.

A en croire cette même source, citée par nos confrères, ces deux Français seraient des marchands d’armes ou mieux, des instructeurs militaires se cachant sous la fausse identité de participants au Forum social mondial qui s’est tenu à Dakar il y a quelques jours.
pressafrik.com

Trois sénégalais et deux français ont été arrêtés à Bignona en Basse Casamance, pendant qu’ils tournaient un film-documentaire sur l’insécurité dans la zone sud du Sénégal. Les militaires les ont mis à la disposition de la Brigade de Gendarmerie de Bignona qui les auditionne. L’information est confirmée par la Direction des relations publiques des forces armées (Dirpa) qui précise que les Français n’avaient pas d’autorisation de l’Etat-major général des Armées.

Les Français voulaient tourner un film documentaire sur l’insécurité en Casamance, à partir d’un braquage simulé. C’est pendant le tournage les militaires en patrouille ont interpellé l’équipe, épaulée par trois sénégalais, dans un secteur de Bignona, une zone sous bonne surveillance militaire. Les militaires les ont embarqué, leurs matériels avec, avant de les mettre à la disposition de la Brigade de Gendarmerie de Bignona où ils sont en garde à vue. Ils étaient en interrogatoire au moment où nous mettions en ligne (14 heures), confirment des sources proches de l’enquête.

La Dirpa précise que les Français n’ont demandé « aucune autorisation » et ne disposaient « donc pas de permis de tourner ». L’identité des personnes interpellées n’a pas été révélée. Mais il ressort de nos investigations que les Français arrêtés ont séjourné à Dakar, dans le cadre du Forum social, qui a pris fin le vendredi 11 février dernier. Ils se seraient rendus en Casamance par voie maritime.

Joint au téléphone, le Service de communication de l’ambassade de France à Dakar, déclare ne disposer d’ »aucune information » sur cette affaire.
nettali.net

2 Commentaires

  1. Bonsoir
    Pour parler de l article situé en haut concernant les deux français et les trois sénégalais vos informations sont fausses, les deux français etaient bien au forum pour filmer et sont partis quelques jours en vacances en Casamance là à Marsassoum ils ont filmé une pièce de théâtre à la demande de l’association qui voulait un film pour prospecter et ainsi vendre leurs spectacles dans la région. il ne s agit en aucun cas de personnes dissimulant leur identité ou de personnes cherchant à nuire à la région au contraire. Contactez les personnes de ATAC du forum et vous verrez que ce que je vous dis est vrai. Ils se retrouvent maintenant détenus à Ziguinchor alors qu ils n ont rien fait……….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

LA SOLITUDE DU CHEF

Quand il sera seul et que les flagorneurs de...

Commission de discipline : Krepin Diatta suspendu par la CAF

XALIMANEWS-Krépin Diatta fait l'objet d'une enquête de la Confédération...

Revue de la presse (Wolof) de RFM du mercredi 14 février 2024 avec Mouhamed Ndiaye

Revue de la presse (Wolof) de RFM du mercredi...