CEDEAO : Réunion extraordinaire ce jeudi pour évoquer les crises de la sous-région, la situation du Sénégal et le retraits du Mali, du Niger et du Burkina

Date:

XALIMANEWS-La communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) tient ce jeudi à Abuja une session extraordinaire de son conseil de médiation et de sécurité au niveau ministériel.

Selon la station radiophonique française RFI, l’ordre du jour de cette réunion serait la situation au Sénégal, ainsi que la décision du Mali, du Niger et du Burkina Faso de quitter l’organisation régionale seront les principaux sujets de discussions.

Le commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine (UA) doit participer à la rencontre de ce jeudi à Abuja. Et sa position est claire, selon le média français qui cite un diplomate :  la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’UA veulent harmoniser leurs points de vue sur la situation dans la sous-région. Des propositions seront faites aux chefs d’État de l’institution régionale qui devraient se réunir sur les dossiers à Addis-Abeba en marge du prochain sommet de l’Union africaine.

Concernant le Sénégal, « il faut rapidement enlever la buée de cette belle vitrine de la démocratie du continent » résume un ministre participant à la rencontre. La solution à Dakar pourrait passer par le respect du droit et la réalité politique locale, a noté un autre interlocuteur. Pour rappel, dans un communiqué, l’organisation sous-régionale a réclamé au Sénégal de « rétablir le calendrier électoral » mais interrogé sur France 24, le ministre des Affaires étrangères sénégalais a été clair et a répondu que le Sénégal avait son propre agenda.

Le Mali, le Niger et le Burkina Faso, seront aussi au sujet de ces négociations. Ces trois pays persistent et signe. Ils quittent l’organisation sans respect du délai légal d’un an.

1 COMMENTAIRE

  1. Si la CEDEAO est tendre avec, elle va vers sa perte car Macky ne sera pas président après le 2 avril qu’il le veuille ou non. Il ne faut être tendre avec les voyous. Les gens ne peuvent ps violer la constitution comme bon leur semble pour des objectifs personnels. Il y aura point de dialogue avec Macky mais de la fermeté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....