Conseil des ministres : Le Chef de l’Etat demande la mise en place d’une commission d’indemnisation des victimes des évènements de janvier 2021 à février 2024 

Date:

XALIMANEWS- En Conseil des ministres, le Chef de l’Etat a émis sa volonté de s’investir davantage pour la réconciliation nationale. A cet, il a instruit le Premier ministre de mettre en place une commission d’indemnisation des victimes des évènements de janvier 2021 à février 2024. En effet, Bassirou Diomaye Faye est convaincu que la réconciliation passe en premier lieu « par la justice dans le traitement adéquat des cas des victimes des évènements de janvier 2021 à février 2024, notamment les familles endeuillées et les blessés ». 

Aussi, cette commission, une fois mise en place, selon le Président de la République,  » devra s’atteler, dans les meilleurs délais, à identifier les victimes et procéder à l’évaluation des préjudices subis, ainsi qu’à la prise en charge effective des blessés en cours de traitement. En outre, le Premier Ministre devra faire, avec les Ministres concernés, le point sur l’état d’avancement de ce dossier prioritaire tous les quinze jours en Conseil des ministres ».

La date de la mise en place de cette commission n’est pas encore connue. Toutefois, le Président de la République a affiché sa ferme volonté de sa mise sur pied. 

1 COMMENTAIRE

  1. C’est cacher la poussière sous le tapis. Les sénégalais ont besoin de savoir qui sont les responsables. Il faut savoir remonter la chaîne des responsabilités dans ce pays. On ne parle pas encore de sanction, MAIS DE SAVOIR QUI A DONNÉ LES ORDRES DE TUER. Est-ce que des NERVIS ont été embauché pour « épauler » des gendarmes et policiers professionnels ? Qui les a embauché ? Vous aurez beau faire de m’indemniser à coup de millions, je veux savoir qui a donné l’ordre de tuer. Réconciliation nationale? C’EST DE LA FUMISTERIE SI LA VÉRITÉ N’EST PAS DITE.
    VÉRITÉ ET RÉCONCILIATION disait Nelson Mandela et vous BD Faye et le premier ministre vous ne retenez que le deuxième terme de RÉCONCILIATION ? Nous ne vous demandons pas de sacrifier des gens. Il s’agit de pointer des dysfonctionnements dans les services de l’ordre et de leurs commandements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

[Vidéo] Retour au Sénégal : Amadou Ba « chaleureusement » accueilli par ses militants

XALIMANEWS-Après sa défaite à l'élection présidentielle du 24 mars...