Conseil supérieur de la magistrature : Echange houleux entre le juge Teliko et le ministre de la justice, la raison connue

Date:

La réunion du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui s’est tenue, hier, au Palais été marquée par un échange houleux entre président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS), Souleymane Teliko et le ministre de la Justice, Me Malick Sall.

En effet, le juge Teliko qui n’a pas digéré son affectation Tambacounda où il occupe un poste de président de Chambre à la Cour d’Appel, a fait la reproche au ministre de la Justice.

« Vous n’avez rien à me reprocher. Je ne suis coupable d’aucune faute. J’ai toujours fait mon travail convenablement », a-t-il martelé.
Téliko poursuit : « C’est une décision injustifiable Mais, je ne me fais pas de soucis, car le dernier mot revient toujours à Dieu «wal aaqibatu lil muttaqiin ».

Ainsi, le ministre de la Justice, resté de marbre, de lui rétorquer : « J’ai besoin d’hommes d’expérience au niveau de la Cour d’Appel de Tambacounda », rapporte Les Echos.

2 Commentaires

  1. Ce « ministron » moulé dans la médiocrité et la petitesse d’esprit, agit par pures représailles envers ce magistrat émérite, qu’est la personne de Téliko. Parce que ce dernier a osé mener le combat noble de l’indépendance de la justice, consacrée par la constitution. Par les actes qu’il pose ce « ministron » ne mérite même pas de servir la justice, qu’il déteste autant. Il est donc indigne d’occuper le poste glorifique à plus d’un titre, de garde des sceaux et ministre de la justice. Lui et son mentor sont de vils fossoyeurs de la république, dont la justice en constitue un fondement, un de ses piliers essentiels. De tels faussaires sont disqualifiés pour diriger un pays, ils n’en ont ni la carure, encore moins la dimension intellectuelle, éthique et morale. C’est la raison pour laquelle, notre pays est en régression constante sur tous les plans, et risque fort de basculer dans le chaos total. Les sénégalais devront se faire une religion et se départir de ce système vicieux et de ses acteurs, qui constituent des dangers réels pour le pays.

  2. Le juge Teliko, « l’ami intime » de Kilifeu et du doulnaliste arnaqueur de Walf Pape Ndiaye ! Avec tous tes (faux) appels à la réforme judicaire et à l’équité judiciaire, pourquoi tu ne veux pas aller à Tamba ? Un vrai juge nafèkhe…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Le Président Bassirou Diomaye Faye face à la presse ce samedi

XALIMANEWS-Le Président de la République, Bassirou Diomaye Faye, fera...

Recommandations des Assises-Réformes judiciaires : Bassirou Diomaye Faye annonce une révision constitutionnelle

XALIMANEWS-Lors du Conseil des ministres, d’hier mercredi, le chef...

Vaste opération d’audit au Sénégal : Plus de 70 entités sous inspection, plus de 30 inspecteurs de l’IGE mobilisés 

XALIMANEWS-Au Sénégal, une vaste opération d'audit est en cours,...