Correction au Bac : Le ministre de l’éducation Moustapha Mamba Guirassy reprécise sa pensée

Date:

XALIMANEWS-Les déclarations du ministre de l’Éducation nationale concernant la correction au Baccalauréat ont suscité une controverse importante. Les enseignants ont vivement réagi aux propos du ministre de l’Éducation, Mamadou Moustapha Guirassy. Cependant, celui-ci a rapidement clarifié ses propos.

Selon lui, ses remarques ne visaient pas à stigmatiser les enseignants qui corrigent les copies à la hâte. 

« L’allusion faite aux enseignants qui corrigent des copies d’élèves en temps record est loin d’être une stigmatisation du comportement de ces enseignants. Je ne faisais que partager par empathie un message d’un enseignant relatant un épisode de sa vie de correcteur qu’il avait par la suite beaucoup regretté. Et par honnêteté intellectuelle, et pour son respect pour l’élève et l’école, il avait jugé opportun de partager ce message avec le ministre de l’Education que je suis », a-t-il expliqué.

Le ministre Guirassy a rapporté que l’enseignant exprimait des préoccupations concernant la qualité de correction dans des délais très courts. Il craignait de ne pas pouvoir garantir la rigueur et l’équité dans son travail sous une pression temporelle aussi intense.

Malgré cela, Guirassy a souligné sa confiance dans l’intégrité des enseignants et leur engagement professionnel. Il a mentionné les conditions difficiles dans lesquelles ils travaillent, mais a salué leur dévouement constant.

« Pour ma part, je n’ai aucun doute sur la conscience élevée des enseignants dans l’exercice du métier dont les contraintes et les exigences sont connues et reconnues par tous. Pour être du secteur, j’ai plusieurs fois eu la preuve que les enseignants dans leur écrasante majorité remplissaient en toutes circonstances, leurs obligations professionnelles. Ces enseignants travaillent dans des conditions difficiles et s’acquittent, sans broncher, de leurs obligations professionnelles », a-t-il déclaré.

Le ministre a également évoqué ce sujet lors d’une réunion interministérielle, mettant en lumière les défis auxquels sont confrontés les enseignants. Il a souligné que le manque d’enseignants pourrait expliquer la situation actuelle, insistant sur la nécessité d’améliorer leurs conditions de travail.

Il a admis que son rôle était de résoudre ces problèmes en augmentant le nombre d’enseignants et de correcteurs aux examens. Il a souligné que l’équité et la justice nécessitaient une amélioration des conditions de travail, encourageant un débat constructif pour progresser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Farine : Le gouvernement met en demeure les meuniers

XALIMANEWS: Le gouvernement a mis en demeure, lundi, les...

Baisse des prix des denrées alimentaires : Une entrée en vigueur saluée par les populations

XALIMANEWS-La baisse des prix des produits de grande consommation...