Côte d`Ivoire: Mbeki refusait en décembre de « diaboliser » le camp Gbagbo

Date:

– L`ex président sud-africain Thabo Mbeki appelait dès décembre à ne pas réduire la crise ivoirienne à un « conflit entre anges et démons », se démarquant des appels au départ de Laurent Gbagbo, selon un document publié lundi par le quotidien The Times.

« La crise actuelle ne vient pas d`un conflit entre des anges et des démons », écrivait Thabo Mbeki le 7 décembre dans une lettre transmise au président de la commission de l`UA, Jean Ping, au retour d`une mission de médiation en Côte d`Ivoire pour l`UA.

« Le seul moyen de résoudre la crise ivoirienne est de convaincre Gbagbo et (son rival Allassane) Ouattara de négocier », poursuivait l`ex-chef d`Etat, en mettant en garde contre le risque de « guerre très destructrice » en l`absence de dialogue.

Thabo Mbeki a supervisé en 2008 la signature d`un accord de partage du pouvoir au Zimbabwe. En Côte d`Ivoire, il prône également une « solution qui englobe toutes les parties », sans recommander ouvertement la mise en place d`un gouvernement d`union.

Malgré ce courrier, l`UA a suivi l`ONU, l`Union européenne ou encore Washington et pressé Laurent Gbagbo de céder le pouvoir à M. Ouattara, estimant qu`une solution de partage du pouvoir n`était pas envisageable.
La Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao, 15 pays) menace même depuis le 24 décembre de le déloger par la force s`il ne se plie pas à ces injonctions.

Des brêches sont toutefois apparues dans les positions africaines: l`Angola a récemment exprimé son soutien à Laurent Gbagbo et l`Afrique du Sud a prôné vendredi un changement d`approche. « Nous devons faire quelque chose d`autre que de demander à l`un des deux chefs de partir », a déclaré le président Jacob
Zuma.

La crise ivoirienne est née de la présidentielle du 28 novembre, dont la victoire est revendiquée par les deux rivaux. Certifiée par l`ONU, l`élection de M. Ouattara a été proclamée par la Commission électorale. M. Gbagbo a été déclaré vainqueur par le Conseil constitutionnel.

Selon le dernier bilan de l`ONU, les violences post-électorales ont fait 247 morts depuis la mi-décembre.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...