Criminalisation de l’homosexualité : And samm jiko yi pointé du doigt par Thierno Alassane Sall

Date:

La tête de liste de la Coalition Aar Sénégal appelle les initiateurs du mouvement à interroger leur proximité avec certaines coalitions politiques.

En campagne pour les élections législatives à Mbour, Thierno Alassane Sall a recadré les initiateurs du mouvement pour la criminalisation de l’homosexualité. Il les a notamment invités à interroger leurs manœuvres dont le but semble être de servir de porteur d’eau à une certaine coalition dans la campagne pour les Législatives. Thierno Alassane Sall a notamment déclaré : «A nos amis d’And samm jikko yi, nous disons que nous condamnons l’homosexualité de la plus ferme manière. Ceux qui veulent faire appliquer leur propre méthode n’ont qu’à entrer en politique pour porter leur propre projet. Mais, il y a parmi eux des politiciens que j’ai croisés dans des rencontres politiques et qui sont de connivence avec des partis politiques, et qui utilisent des organisations soi-disant apolitiques pour pouvoir drainer des gens vers une coalition politique. Puisqu’il s’agit de jikko, ils devraient s’insurger contre les menaces de mort contre la presse, contre les violences verbales, entre autres.»
La Coalition Aar Sénégal, comme Benno bokk yaakaar, n’a pas voulu signer le mémorandum d’engagement d’And samm jikko yi dont certains points portent sur la criminalisation de l’homosexualité et l’application de la charia, entre autres.

Audit du Programme décennal de lutte contre les inondations
Sur un autre plan, au cours de sa visite à Mbour, Thierno Alassane Sall a fustigé le manque d’ouvrages d’assainissement dans certains quartiers de Mbour. La tête de liste de la Coalition Aar Sénégal, qui était le samedi dans la ville côtière, a annoncé l’intention de sa coalition, une fois à l’Assemblée, de faire l’audit du Programme décennal de lutte contre les inondations. Il a déploré que le peu de réseau de drainage existant dans le centre-ville soit l’œuvre des colons. Ainsi, «le Sénégal n’a jamais été une proie aussi facile aux inondations. Dès les premières pluies comme à Dakar, ici à Mbour, la ville est impraticable et les pertes économiques sont importantes. En dehors des voitures qui sont régulièrement en panne, des maisons qui sont endommagées, c’est l’activité économique qui est tout simplement paralysée alors que des villes où il pleut 4 fois plus qu’à Dakar, comme Douala, Libreville, Kinshasa, ne sont pas affectées  par ce genre de phénomène», a assuré Thierno Alassane Sall.
Par ailleurs, la tête de liste d’Aar Sénégal a assuré aux pêcheurs que sa coalition s’engage pour que la prochaine Assemblée nationale joue un rôle important «dans la protection des Sénégalais et essayera de faire que le drame de l’émigration s’arrête mais cela ne peut s’arrêter sans qu’il y ait des investissements conséquents dans l’agriculture, l’industrie, le tourisme, pour pouvoir créer de l’emploi. Or le tourisme se meurt ici sur la Petite-Côte», a regretté M. Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Saint-Louis : 57 candidats à l’émigration irrégulière interpellés par la Marine nationale

XALIMANEWS: Une patrouille terrestre de la Base navale nord...

SÉDHIOU : Le procès des trois candidats au BAC et de la surveillante renvoyé à jeudi

XALIMANEWS: Le tribunal de Sédhiou a renvoyé le procès...

Nomination des partisans : une logique du changement SYSTÉMIQUE à contrario du clientélisme politique (Par Amadou Ba)

L’on peut et doit s’étonner de l’étonnement des pourfendeurs...

Aïda Mbodji sermonne les jeunes : « Il faut rester au Sénégal pour réussir »

XALIMANEWS-Aïda Mbodji, déléguée générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes...