Crise politique : Le Pit situe les responsabilités

Date:

XALIMANEWS- Le Comité Central du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT-SÉNÉGAL) s’est réuni en session ordinaire le 18 février 2024 pour analyser la situation politique du pays. Selon un communiqué dont nous avons reçue copie, le Comité Central, se penchant sur les récents événements considère « que le non-respect des prérogatives des Institutions de la République a gravement contribué à la genèse et au développement de cette crise politique. Celle-ci, tout en ébranlant la République dans ses fondements, a menacé du coup la stabilité des Institutions, la paix civile et exposé le pays à une aventure dangereuse. Or, c’est un tel contexte trouble qui est recherché et entretenu par certaines forces à l’intérieur du pays et par des puissances impérialistes qui veulent faire main basse sur les réserves de gaz, de pétrole entre autres ressources minières dont regorge le sous-sol sénégalais ».
Ainsi, conscient des dangers encourus du fait de cette situation aussi grave qu’inédite, le Pit se réjouit de la sage décision du Conseil Constitutionnel en date du 15 février 2024. « Cette décision abroge toutes les dispositions non conformes à la Constitution et demande explicitement aux autorités compétentes de tenir l’élection présidentielle dans les meilleurs délais. Pour le Comité Central, cette invite à revenir à la légalité constitutionnelle, actée et acceptée par le Président de la République, est une solution de sortie de crise. Elle traduit, en même temps, la réalité forte de la prévalence de l’État de droit dans notre pays », estime le parti. Dans la même veine, le Comité Central félicite le Président de la République Macky SALL qui s’est engagé à exécuter pleinement la décision du Conseil Constitutionnel. Dans le même élan, et pour résorber la crise, le Comité Central engage le Parti de l’Indépendance et du Travail du Sénégal à participer activement aux initiatives du Président de la République, en vue de l’organisation d’une élection présidentielle apaisée, libre, démocratique et transparente. Il invite toutes les forces politiques, celles de la société civile (expression en principe d’une vraie citoyenneté préoccupée de stabilité), les centrales syndicales (soucieuses en toute circonstance de l’intérêt des travailleurs) et les autorités religieuses et coutumières (garantes de la paix sociale et civile), à cautionner sans réserve ce nécessaire dialogue pour préserver notre pays du chaos et pour maintenir voire raffermir l’exception sénégalaise en Afrique. Enfin, le Comité Central du Pit condamne vigoureusement la campagne systématique de lynchage médiatique de l’image du Sénégal, menée à dessein par de grands médias du monde occidental, avec le soutien de certaines forces de l’opposition, de la société civile et de la diaspora, à des fins non avouées mais dont l’objectif s’inscrit dans la déstabilisation du pays en vue de la perpétuation de sa domination économique, politique et culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Publication du décret de Macky portant abrogation du décret de dissolution du parti Pastef 

XALIMANEWS- Le décret n°2023-1407 du 31 juillet 2023 portant...

Absence du gouvernement et accusation contre le PDS : Le démenti des Libéraux

Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) réfute catégoriquement les allégations...