Dans l’optique de pouvoir bénéficier d’une liberté provisoire assortie de contrôle judiciaire : L’ancien Dg de l’Artp paie l’intégralité des 135 millions francs Cfa

Date:

Après avoir, sans succès, essayé de consigner 70 millions pour se tirer d’affaire, l’ancien boss de l’Artp a, hier encore, cassé la tirelire. Et c’est pour débourser l’intégralité des 135 millions pour lesquels il est poursuivi.

En dépit de la médiation pénale infructueuse entreprise avant-hier pour le compte de l’ancien directeur général de l’Artp, placé sous mandat de dépôt le même jour, les diligences pour le libérer des mailles de la justice continuent encore. En effet, l’ex-patron de l’Agence de régulation des télécommunications a procédé, hier jeudi au paiement intégral des 135 millions francs Cfa.

Une somme qui lui a valu d’être poursuivi par le parquet pour détournement de deniers publics et abus de biens sociaux. L’information émane de sources judiciaires fiables. Cette décision qui intervient 24 heures après que l’intéressé a été placé sous mandat de dépôt, sur instruction du doyen des juges d’instruction, a pour but de faire bénéficier à l’intéressé une mise en liberté provisoire, assortie de contrôle judiciaire. Par ailleurs, les sept membres du Conseil de régulation ayant bénéficié des retombées de la quote-part sur la cession de la licence à Sudatel seront entendus, aujourd’hui, par le doyen des juges d’instruction, Mahawa Sémou Diouf. Il s’agit, en premier lieu, du Pr. Abdoulaye Sakho qui, selon nos sources, fera face au juge Mahawa Sémou Diouf ce matin à 10 heures. Il s’agit, également, du magistrat Issakha Guèye. Ce dernier, du fait du privilège de juridiction accordé aux fonctionnaires de la magistrature, verra son cas traité par la Cour suprême. Quant au colonel Cheikh Tidiane Touré, il sera d’abord traduit en conseil de discipline militaire avant de passer devant le tribunal. Les sieurs Mamour Niang, Abdoulaye Ndiaye, Babacar Touré et Oumar Diouf figurent, par ailleurs, sur la liste du doyen des juges d’instruction.

Pour mémoire, l’ancien directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Daniel Goumalo Seck a été inculpé de détournement de deniers publics et abus de biens sociaux, puis placé sous mandat de dépôt, avant-hier mercredi. Le mis en cause a été épinglé par un rapport de l’Inspection générale d’Etat qui l’accuse d’avoir fait usage frauduleux de la somme globale de 135 millions, dans le cadre de l’affaire dite de la licence de Sudatel.

Pape NDIAYE
walf.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE