De nouveaux architectes-conseils pour Abdoulaye Wade : Un trio à la place de Atepa

Date:

Ne pouvant avoir Pierre Goudiaby rapidement, et l’échéance pour l’inauguration de son monument arrivant à grands pas, le Président Wade n’a pas voulu choisir et a pris les trois noms d’architectes que lui a présentés le conseil de l’Ordre. Par Aly FALL

ImagePour voir achever les travaux d’infrastructures qu’il a entrepris, le président de la République semble prêt à tout. Laissé en plan par son architecte-conseil préféré, Pierre Goudiaby Atepa, le Président Wade a fini par se retrouver flanqué de trois supplétifs.
Le chef de l’Etat a en effet, accepté les conditions que lui a posées l’Ordre des architectes, avec qui il était en négociations, sur les modalités de travail de l’architecte qui va être choisi pour remplacer le patron du cabinet Atepa. Pour faire bonne mesure, il a même décidé d’embaucher les trois architectes, parmi lesquels il était appelé à en choisir un. Selon des confidences de certains membres de l’Ordre, non seulement Wade a accepté de «blinder» les contrats de ses nouveaux collaborateurs, de façon à leur garantir un certain confort de travail, mais en plus, il s’est engagé à les dédommager en cas d’éventuelles difficultés dans leurs rapports avec lui, et pouvant aboutir à une brutale rupture, comme cela a été le cas avec Pierre Goudiaby. S’agissant de ce dernier, par ailleurs, les membres de l’Ordre ont demandé qu’il soit dédommagé, afin de les mettre à l’aise pour pouvoir parachever les travaux qu’il a laissés inachevés.
Il est manifestement évident que le président de la République n’avait pas tellement le choix. L’échéance de la livraison du monument étant très proche, il ne parvenait pas à se raccorder avec son ancien architecte. Pierre Goudiaby Atépa a en effet, résisté à tous les appels du pied en provenance de la présidence de la République. Il a même mis une bonne distance entre le Palais et lui, en quittant le pays. Ce qui fait que les travaux d’achèvement du monument de la Renaissance, qu’il supervisait, se sont trouvés retardés d’autant. De guerre lasse, le chef de l’Etat a préféré s’attacher les services d’autres spécialistes, pour faire débloquer les travaux de son œuvre monumentale, qui devrait être inaugurée le 3 avril prochain, selon le programme.
Toutefois, tous les architectes ne semblent pas heureux de ce dénouement. Ainsi, les membres du Syndicat national des architectes du Sénégal déclarent n’avoir pas été informés de cette nouvelle évolution. Et leur Secrétaire général, M. Ousseynou Faye, affirme que si les nominations se confirmaient, ils vont les dénoncer. Il n’a pas caché garder à travers de la gorge, le fait que le Président n’ait fait appel à d’autres architectes que quand il a eu des problèmes avec Pierre Goudiaby.
D’ailleurs, il ne pardonne pas au chef de l’Etat d’avoir causé à la corporation plus de 30 milliards de francs Cfa de manque à gagner, en privant ses membres de chantiers, depuis son accession à la tête du pays. Il ne pourrait donc être question, dans ces conditions, d’être la roue de secours du «propriétaire intellectuel» du monument de la Renaissance. En cela, les membres du syndicat restent constants dans leur position, exprimée dès le début du conflit qui a opposé le Président à Atepa Technologies.
lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...