Des maison du plan jaxaay attribuees a des non sinistres Le Dg de la Sn Hlm indexé

Date:

En attendant que la Cour des Comptes, envoyée en mission d’inspection au niveau du Plan Jaxaay, boucle ses travaux, des langues se sont déliées pour pointer un doigt accusateur sur le Directeur général de la Sn-Hlm. Amadou Moctar Bâ est accusé, en effet, d’avoir fait bénéficier à des personnes non sinistrées des maisons du Plan Jaxaay. Dans le lot de ces heureux bénéficiaires, on cite le nom de Aliou Bèye, un retraité de la Sn Hlm, et deux ressortissants de Nioro qui travaillent au Port autonome de Dakar.

Un parfum de magouille planerait sur l’attribution des maisons du Plan Jaxaay conçues en faveur des habitants de la banlieue (Pikine et Guédiawaye) victimes des inondations durant l’hivernage de 2005. En attendant que toute la lumière soit faite sur la gestion de ce programme d’habitat social, par la mission de contrôle de la Cour des Comptes envoyée, selon nos confrères du « Populaire » dans leur édition d’hier, le nom du Directeur général de la Sn-Hlm est sur beaucoup de lèvres au niveau de la société immobilière située à Fass. De graves accusations sont formulées à l’encontre de Amadou Mactar Ba. Il lui est reproché, en effet, d’avoir trempé de façon peu orthodoxe dans l’attribution des maisons au niveau du Plan Jaxaay. D’autant que, selon certaines indiscrétions, « le Directeur général de la Sn-Hlm a usé de manœuvres pour attribuer des maisons à des personnes qui n’en avaient pas droit parce que ne faisant pas partie des sinistrés de la banlieue ». Et nos sources de citer le cas de deux ressortissants de Nioro (fief politique du Dg Amadou Mactar Ba) qui travaillent au Port autonome de Dakar, et d’un certain Aliou Bèye. Ce dernier est un retraité de la Sn-Hlm et gère actuellement le Gie « La Qualité ».

Pour expliquer le modus operandi mis en place par le Directeur général de la Sn-Hlm, nos sources confient : « à la mise sur pied du Plan Jaxaay, décision a été prise d’installer une antenne Jaxaay à Pikine Tally Boumack et cette mission a été confiée à la Sn-Hlm. La structure devait s’occuper du volet commercial (commercialisation et location) des maisons. C’est ainsi que le Dg, en complicité avec le Directeur des ressources humaines et des affaires juridiques (Drhaj) de l’époque, Ibrahima Diouf (actuellement secrétaire général de la Sn Hlm), s’est arrangé pour affecter à l’antenne Jaxaay de Pikine six agents de la Sn-Hlm parmi lesquels son petit frère qui a le même nom que lui en l’occurrence Mactar Bâ, surnommé Mactar Jaxaay, et son cousin Mactar Sall ». C’est sur un de ses proches, soutiennent nos informateurs, que s’est appuyé le Dg pour procéder à la vente illégale des maisons destinées aux sinistrés de la banlieue dont certains continuent encore de cohabiter avec les eaux. Et nos sources d’expliquer : « comme l’antenne détient la liste des sinistrés, il leur est facile de savoir que telle famille se nomme Ndiaye, Touré ou Mbaye, ou que le chef de famille est décédé. C’est sur la base de ces informations qu’on demande à certains qui veulent bénéficier de toit au niveau de Jaxaay de chercher juste un certificat d’hérédité. En contrepartie, les autres empochent les cinq millions, coût des maisons. C’est ainsi que Aliou Bèye a bénéficié, en 2007, d’une maison clé en main pour sa deuxième femme ».

La version de Amadou Mactar Ba

Ces méthodes peu orthodoxes, affirment nos interlocuteurs, ont été payantes pour « l’un des proches du Dg qui conduit actuellement une 307 neuve alors que son salaire ne dépasse pas 200.000 Fcfa. Au même moment, le Dg Amadou Mactar Ba s’est retrouvé avec des millions pour entretenir sa clientèle politique ».

Joint au téléphone pour livrer sa version, le Amadou Mactar Ba réfute les accusations portées à son encontre et soutient que l’attribution des maisons n’est pas gérée par la Sn-Hlm. C’est le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, indique Amadou Mactar Ba, qui établit la liste des attributaires. « Cependant, nous avons signé une convention avec le ministère de l’Habitat qui fait que nous gérons uniquement le volet commercial. La liste des bénéficiaires est faite par le ministère qui envoie deux exemplaires, une à la Sn-Hlm, et une à la préfecture de Rufisque. C’est seulement à ce niveau que nous intervenons », clame-t-il. Et de jurer sur tous les saints que c’est par notre canal qu’il a appris que Aliou Bèye a bénéficié d’une maison Jaxaay. Quid du cas des deux Niorois ? Là également, il indique que c’est tout à fait possible d’autant que les habitants de la banlieue sont originaires de toutes les villes du pays.

A la fin des explications du Dg de la Sn Hlm, c’est le secrétaire général de la société en l’occurrence Ibrahima Diouf, qui s’est signalé. Après avoir avoué qu’il a écouté l’entretien que nous avons eu avec le Dg, M.Diouf a confié : « j’ai appelé nos agents de l’antenne de Pikine qui m’ont informé que ce n’est pas Aliou Bèye qui est attributaire d’une maison Jaxaay. C’est plutôt son épouse sinistrée et recensée par la préfecture de Rufisque qui obtenu une maison ».

Hawa BOUSSO

lasquotidien.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Non à la dictature, oui au rétablissement de l’Etat de droit (Par Delta Piso)

L'indifférence d'un peuple est la première force d'un régime...

Décès de l’étudiant Alpha Tounkara à l’UGB : Sidiki Kaba « innocente » les Forces de défense et de sécurité

XALIMANEWS-Le ministre de l'Intérieur, Sikidi Kaba a rapporté que...

Nos universités ne sont pas des stands de tir ! (Par Babacar Ndiaye)

« UGEBISTES » Abdourahmane Diouf, Cheikh Tidiane Dieye, Ousmane Sonko….., Collègues...