Egypte : Hosni Moubarak démissionne, l’armée prend le pouvoir

Date:

Après dix-huit jours de manifestations, le vice-président égyptien, Omar Souleiman, a annoncé que Hosni Moubarak, président de l’Egypte depuis 30 ans, a transmis le pouvoir à l’armée. L’annonce a provoqué une explosion de joie sur la place Tahrir.
Un conseil militaire prend le pouvoir
Au lendemain de l’allocution télévisée de Hosni Moubarak, qui a annoncé qu’il déléguait ses pouvoirs mais restait en place jusqu’en septembre, les manifestants, plus que jamais, réclament son départ sur la place Tahrir au Caire et dans d’autres villes du pays.

14h35. Le député travailliste israélien Binyamin Ben Eliezer affirme que le président égyptien Hosni Moubarak lui a dit, au cours d’une conversation téléphonique jeudi soir peu avant son allocution télévisée, qu’il cherchait «une porte de sortie honorable».
SUR LE MÊME SUJET
Notre dossier complet sur la crise égyptienne «Il sait que c’est fini, que c’est la fin de la route. Il ne m’a dit qu’une seule chose peu avant son discours, c’est qu’il cherchait une voie de sortie».

14h27. La source proche du gouvernement qui a annoncé le départ de Moubarak du Caire refuse de préciser si le président et sa famille ont quitté l’Egypte ou gagné la station balnéaire de Charm el-Cheikh, dans le Sinaï, où le président a une résidence.

14h17. Le ministère français des Affaires étrangères a dénoncé vendredi des critiques «injustes» contre le travail de l’ambassade au Caire, accusée dans des médias de ne pas suffisamment assister les Français pendant les violences et les manifestations. «Dès le début des événements, notre ambassade au Caire, notre Consulat général, ainsi que l’ensemble de notre dispositif français en Egypte se sont mobilisées pour veiller à la sécurité de nos compatriotes», déclare le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero.

14h16. Une source porche du gouvernement confirme que Hosni Moubarak a bien quitté la capitale égyptienne en compagnie de sa famille pour une destination inconnue.

14h05. «Ne lâchez pas sinon c’est la déroute». Pour les «tombeurs de Ben Ali», l’ex-président tunisien, dont la révolution a inspiré et servi d’exemple aux manifestations en Egypte, seule la pression pourra faire partir le raïs égyptien Hosni Moubarak.

14 heures. Selon un officiel égyptien cité par la chaîne France 24, Hosni Moubarak aurait quitté Le Caire dans la nuit de jeudi à vendredi, après son discours.

13h45. Selon France 24 qui cite la chaîne El Arabiya, Moubarak aurait quitté Le Caire.

13h15. A Alexandrie la foule des manifestants est estimée à 100 000 personnes.

12h56. Des dizaines de milliers de personnes manifestent partout dans le pays après la prière du vendredi, dans les villes de Mahala, Tanta, d’Alexandrie, d’Ismaïlia, mais aussi de Suez. A chaque fois le même slogan : «Moubarak doit partir !».

12h45. Des manifestants se dirigent vers la télévision d’Etat, au Caire.

12h39. Des tensions sont signalées par la télévision Al Jazeera entre manifestants et soldats à proximité du palais présidentiel. Rassemblés devant l’édifice, les manifestants espéraient obtenir le ralliement de l’armée et ont laissé éclater leur colère en apprenant la position des militaires.

12h26. L’Allemagne appelle les responsables égyptiens à «prendre acte» de la volonté populaire d’une transition démocratique sans le président Hosni Moubarak. «Nous voulons voir des faits, exactement comme l’exigent également les manifestants sur la place du Caire et en Egypte. Il faut un changement rapide», a déclaré le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle, depuis New York où il doit participer au Conseil de sécurité des Nations unies. «C’est au peuple égyptien de décider lui-même qui le dirige», a-t-il réaffirmé.

12h19. La prière du vendredi vient de prendre fin en Egypte. Place Tahrir, au Caire, des milliers de personnes y ont participé.

11h19 : Trois soldats de l’armée égyptienne ont abandonné leurs armes et leurs uniformes pour se joindre aux manifestants anti-régime dans le centre du Caire, affirment des témoins.

11heures : L’armée égyptienne assure qu’elle garantira des «élections libres et honnêtes»

10h55 : l’armée met en garde contre toute atteinte à la sécurité de la nation

10h54 : L’armée égyptienne a appelle à «un retour à la vie normale», alors que des dizaines de milliers de personnes continuaient à manifester au Caire contre le régime du président Hosni Moubarak.

10h50 : L’armée égyptienne affirme qu’elle se porte garante des réformes promises par le président Hosni Moubarak, qui a délégué la veille ses prérogatives à son vice-président sous la pression de la rue, selon un communiqué lu à la télévision d’Etat.

9h45 : Khairy Ramadan Ali, un menuisier qui travaillait pour le compte de l’ambassade américaine depuis 18 ans a été tué durant les violences qui ont émaillé les manifestations antigouvernementales dans le pays, a annoncé la secrétaire d’Etat Hillary Clinton. Il était porté disparu depuis le 28 janvier.

9h40 : «Nous voulons voir des faits, exactement comme l’exigent également les manifestants sur la place du Caire et en Egypte. Il faut un changement rapide», a déclaré sur la radio WDR5 Guido Westerwelle, chef de la diplomatie allemande, depuis New York où il doit participer au Conseil de sécurité des nations unies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...

Tamba : Deux jeunes meurent à cause des fortes pluies

XALIMANEWS-Le début de la saison hivernale a apporté une...