Encore des défis à relever pour la CENI avant le 31 Janvier

Date:

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), M. Abdourahamane Ghousmane, a animé, un point de presse lundi tard dans la soirée. Il s’est agi pour lui de faire le point sur le déroulement des opérations de vote. Il ressort de ce point de presse que, le vote s’est globalement bien déroulé. Toutefois, des difficultés évidentes ont été relevées dans certaines localités. Ces difficultés, explique le président de la CENI, sont indépendantes de la volonté de la commission.

Elles sont liées à plusieurs facteurs. ‘’Il s’agit notamment de la mise en place tardive d’un certain nombre de moyens par le PAPEN : carburant et les moyens nécessaires à l’organisation effective des nuits électorales », a indiqué M. Abdourahamane Ghousmane. La conséquence de cet état de fait est que les commissions électorales connaissent aujourd’hui des difficultés réelles d’ordre financier et logistique auxquelles, il faut ajouter les impayés accumulés depuis le référendum du 31 octobre.

Une autre difficulté relevée par le président de la CENI est la mise en place tardive des documents et matériels électoraux. Cette situation s’explique selon M. Abdourahamane Ghousmane par la validation et le repêchage de nombreuses listes des partis politiques rejetées lors de la première saisine des tribunaux. Le président de la CENI a indiqué que la majorité des tribunaux ont réexaminé les listes et rendu leurs jugements entre le 09 et le 10 janvier. ‘’Des partis politiques qui n’ont jamais déclaré être dans la course ont saisi cette ouverture pour présenter des listes qui ont été validées par les tribunaux », a-t-il ajouté.

Pour certain, la CENI n’a été informée que le 10 janvier. C’est pourquoi, la confection des bulletins de vote s’est poursuivi jusqu’au jour du scrutin. Mais ces bulletins n’ont pas été acheminés à temps. ‘’Certains partis dont les listes ont été repêchées a expliqué M. Abdourahamane Ghousmane, ont saisi cette occasion pour bloquer les opérations de vote prétextant que leurs militants n’ont pas été pris en compte dans la composition des bureaux de vote ».

Le retard dans l’acheminement des documents électoraux a aussi été accentué par le mauvais temps. En effet, l’avion C130 de l’armée stationné à Zinder n’a pas pu décoller pour desservir la région de Maradi. ‘’Le transport a dû se faire par voie terrestre la veille du scrutin. Ce qui a provoqué un retard inévitable dans le démarrage des opérations de vote dans cette région » a affirmé le président de la CENI. C’est dans cette région que des problèmes majeurs ont été notifiés. En effet, sur 47 communes, seules 12 ont fonctionné.

Ailleurs, les opérations se sont passées dans de bonnes conditions hormis quelques difficultés mineures. C’est le cas dans la commune rurale de N’gourti (région de Diffa) où certains partis politiques ont bloqué les opérations. Dans la commune rurale de Gangara (Zinder) et dans certaines localités des régions de Dosso, Tahoua, Tillabéri et Niamey, c’est la mise en place tardive des documents électoraux. Des dispositions ont été prises au niveau local pour résoudre ces insuffisances. Par contre, c’est dans les régions d’Agadez et de Tillabéri où les opérations ont rencontré le moins de difficultés.

Au regard de cette situation, le bureau de la CENI a décidé de reprendre hier le vote dans certaines localités. Il s’agit notamment de la commune rurale de N’gourti (Diffa), Tamaské, Bangui, Tchintabraden, Ourno, Ibohamane (dans la région de Tahoua), Gangara (Zinder) et dans les 35 communes de la région de Maradi. Malgré ces difficultés de différents ordres, les élections municipales et régionales se sont déroulées dans de bonnes conditions selon le président de la CENI. ‘’Aucune violence ou incident ne nous a été signalée » a-t-il indiqué.

Il s’est réjoui du calme et de la sérénité qui ont caractérisé cette journée de vote malgré les enjeux du scrutin. ‘’Ceci témoigne de la maturité du peuple et de la classe politique nigérienne » a ajouté M  Abdourahamane Ghousmane. Le président de la CENI a souhaité un prompt rétablissement aux membres des bureaux de vote victimes d’accidents de circulation dans les régions d’Agadez et de Maradi. Il a enfin remercié les membres des commissions électorales et des bureaux de vote, les autorités administratives et coutumières, les forces de défense et de sécurité ainsi que les médias publics et privés.

Le Sahel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

France : Stéphane Séjourné sur le franc CFA, « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, c’est de la souveraineté des...

XALIMANEWS-Le ministre français Affaires étrangères Stéphane Séjourné a accordé un entretien...

Football-Match amical : le Sénégal en maîtrise face au Gabon (3-0)

XALIMANEWS-Ce vendredi soir à Amiens au stade de la...