États-Unis : la Cour suprême maintient une mesure sanitaire bloquant les migrants à la frontière

Date:

XALIMANEWS-Selon Radio France Internationale, Aux États-Unis, la Cour suprême a décidé de maintenir le fameux « Title 42 », une mesure qui permet d’expulser les candidats à l’immigration, même les potentiels demandeurs d’asile. Avec elle, la bataille judiciaire entre l’administration Biden et les États républicains se poursuit.

Selon la station radiophonique française, la mesure avait été mise en place en mars 2020 par Donald Trump pour lutter contre la pandémie de Covid-19. L’administration Biden désire désormais y mettre fin, sauf que plusieurs États républicains du pays, 19 au total, estiment que cela provoquerait une crise encore plus grave à la frontière, avec des arrivées massives de migrants.

Cependant, la Cour suprême doit statuer dans les prochains mois, en attendant, cinq juges sur neuf ont décidé de laisser la mesure en place. Un des juges conservateurs, Neil Gorsuch, a malgré tout voté avec ses collègues progressistes en expliquant que « le Title 42 a été mis en place pour répondre à une crise sanitaire, et la crise migratoire n’est pas une crise sanitaire ».

Le sénateur républicain de la Louisiane, Bill Cassidy, s’est rejoui de cette mesure sur Twitter : « Ravi de voir cette intervention de la Cour suprême pour préserver [le Title 42], mais nous avons besoin d’une solution permanente. »

Le but de cette politique intitulée « Title 42 » permet aux autorités d’expulser immédiatement les migrants arrivés à la frontière, sans permettre à ceux qui pourraient y avoir le droit de faire une demande d’asile. Selon les chiffres officiels, ce dispositif a été utilisé plus de deux millions de fois depuis son entrée en vigueur en 2020. Une claire violation des lois internationales, selon les organisations de protection des migrants.

Mardi 27 décembre, rapporte RFI, la Maison Blanche a immédiatement réagi à la décision de la Cour suprême, estimant que ce « Title 42 » ne devrait pas être prolongé indéfiniment. Le gouvernement appelle également le Congrès à adopter les réformes migratoires proposées par le président Joe Biden.

La mesure avait été mise en place en mars 2020 par Donald Trump pour lutter contre la pandémie de Covid-19. L’administration Biden désire désormais y mettre fin, sauf que plusieurs États républicains du pays, 19 au total, estiment que cela provoquerait une crise encore plus grave à la frontière, avec des arrivées massives de migrants.

La Cour suprême doit statuer dans les prochains mois, mais en attendant, cinq juges sur neuf ont décidé de laisser la mesure en place. Un des juges conservateurs, Neil Gorsuch, a malgré tout voté avec ses collègues progressistes en expliquant que « le Title 42 a été mis en place pour répondre à une crise sanitaire, et la crise migratoire n’est pas une crise sanitaire ».

De son côté, le sénateur républicain de la Louisiane, Bill Cassidy, s’est par exemple exprimé sur Twitter en déclarant : « Ravi de voir cette intervention de la Cour suprême pour préserver [le Title 42], mais nous avons besoin d’une solution permanente. »

Removing Title 42 would have made our border crisis worse, and the White House seemed willing to let that happen. Glad to see the Supreme Court step in to preserve it, but we need a permanent solution.— U.S. Senator Bill Cassidy, M.D. (@SenBillCassidy) December 27, 2022

Une loi déjà utilisée deux millions de fois

Cette fameuse politique intitulée « Title 42 » permet aux autorités d’expulser immédiatement les migrants arrivés à la frontière, sans permettre à ceux qui pourraient y avoir le droit de faire une demande d’asile. Selon les chiffres officiels, ce dispositif a été utilisé plus de deux millions de fois depuis son entrée en vigueur en 2020. Une claire violation des lois internationales, selon les organisations de protection des migrants.

Mardi 27 décembre, la Maison Blanche a immédiatement réagi à la décision de la Cour suprême, estimant que ce « Title 42 » ne devrait pas être prolongé indéfiniment. Le gouvernement appelle également le Congrès à adopter les réformes migratoires proposées par le président Joe Biden.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Tragédie en Éthiopie : Au moins 146 morts dans un glissement de terrain

XALIMANEWS-Au sud de l’Éthiopie, un glissement de terrain survenu...

Etats-Unis-Présidentielle : la campagne de Kamala Harris démarre sur les chapeaux de roues

XALIMANEWS-Pour son premier événement de campagne depuis le retrait...

Maladies hivernales : Le palu pédiatrique à l’heure d’un rude bilan

XALIMANEWS- C'est l'hivernage ! L'heure d'un compte à rebours...

Le satisfecit de la mouvance présidentielle après trois mois d’exercice du pouvoir

XALIMANEWS: (APS) La Conférence des leaders de la coalition...