Football-CAN 2023/Finale : dominatrice, la Côte d’Ivoire d’ « un coup de marteau » a renversé le Nigeria (1-2) et remporte son troisième sacre dans la compétition

Date:

XALIMA’EWS-Ce dimanche au stade Alassane Ouatarra d’Ebimpé, la Côte d’Ivoire renversante et très séduisante a disposé du Nigeria (1-2) en finale de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Un succès qui permet aux Elephants de remporter leur 3ème titre dans la plus prestigieuse des compétitions africaines des équipes nationales, après un début de tournoi calamiteux.

Pour ces retrouvailles entre Éléphants et Super Eagles, après le match de poule remporté par les premiers (1-0), ce sont les Locaux qui démarrent mieux la partie. Poussée par son public massé sur le majestueux stade tout en orange, la Côte d’Ivoire domine ce début de match, en mettant le pied sur le ballon face à une équipe du Nigéria, très fébrile. Après 6 minutes de jeu, les Éléphants obtiennent le premier corner de la partie, qui ne donne rien. Une minute après, Haller sur un centre d’Adingra ne peut se saisir de la balle dans la surface du Nigeria. Les protégés d’Emerse Fae, réalisent pour le moment leur meilleure première période de la CAN et à la 20e minute, sur un énième corner, Gradel donne des frayeurs aux supporters nigérians, sa reprise de volée part sur le petit filet. Dans leur temps fort, les Éléphants manquent d’ouvrir le score, Adingra servi par Kessié sur une belle grattée par Gradel, tire sur Mwabali qui claque en corner (34e). La réplique adverse se fera par Sanusi, dont le tir sera contré en corner dans la surface des Oranges par Kossonou (37e). Sur le coup de coin, la balle dégagée de la tête en chandelle par Seri, sera catapultée au fond des filets par capitaine Ekong d’un coup de crâne ravageur. Les partenaires d’un Osimhen assez discret, contre toute attente, mènent au score et douchent le public d’Ebimpé (38e, 1-0). Et malgré 5 minutes de temps additionnel et un dernier tir surpuissant de Fofana capté par Mwabali, les Éléphants iront à la pause avec un déficit d’un but à remonter.

De retour des vestiaires, les Éléphants, désireux recoller au score se ruent dans la cage adverse. Ils manquent de rétablir le score. Sur un centre du remuant Adingra, repoussé par le non moins bon Mwabali, la frappe de Gradel est captée en deux temps par le gardien nigérian (48e). Dans la foulée, sur une action ivoirienne, Gradel tombe dans la surface. Le public réclame le penalty, mais il n’y avait pas faute (51e). Ebimpé pousse ses favoris. Le coach nigérian fait entrer Moses Simons a la place de Chukwueze (56e), pour le premier changement du match. Jean Michel Seri s’y essaie d’un tir de loin, mais non cadré (58e). Deux minutes plus tard, une offrande d’Adingra est mal exploitée par Kessié, qui met une tête trop molle alors qu’une remise pour Seko Fofana était plus adaptée (59e). Galvanisée par son public, la Côte d’Ivoire pousse et un tir puissant de Kossounou est détournée en corner. Et sur le centre, Kessié fait lever tout le stade en égalisant de la tête (62e, 1-1). Une bronca indescriptible se fait entendre depuis les tribunes. Tout est à refaire pour les Super Eagles. Et comme lors de l’entame de la première période, ce sont les Éléphants qui dominent. Le Nigeria n’a jamais été autant secoué depuis le début du tournoi. Ekong de la tête sur un coup franc, fait peur au public ivoirien (69e). Emerse Fae en profite pour sortir Aurier remplacé par Singo et Gradel qui donne sa place à Singo (70e). Les Super Eagles sont trop bas et laissent le cuir aux Éléphants. Le Nigéria est dans le dur. Dans l’entre jeu, Seri, Fofana et Kessié font la loi, et Haller sur une remise de la tête d’Adingra réalise une reprise de volée qui passe à côté (75e). Les Verts sont passés à côté de la punition. Le dernier quart d’heure va être décisif. Le Nigeria opère son second changement, avec l’entrée d’Iheanacho el lieu et place de Ademola Lookman (79e). Les Éléphants vont doubler la mise deux minutes plus tard. Adingra s »échappe sur la gauche et adresse un centre dévié du droit par Haller et qui termine sa course au fond des filets de Mwabali (81e, 1-2). Comme face au Mali, Haller est décisif, et son but peut permettre à la Côte d’Ivoire de se rapprocher d’un 3ème sacre. Le coach Nigérian sort Sanusi et Onyeka pour Moffi et Aribo (86e), alors que son homologue ivoirien en fit de même en entrant Ibrahima Sangaré et Krasso aux places de Seko Fofana et Haller le buteur (88e). La Côte d’Ivoire va opérer un énième changement avec l’entrée d’Amani pour le très précieux Jean Michel Seri. Et après 7 minutes d’arrêt de jeu, les Éléphants s’imposent logiquement et s’adjugent « leur CAN » pour leur 3ème sacre dans la plus prestigieuse des trophées continentaux des équipes nationales. Le tout après un début de compétition calamiteux. Il fallait le faire. Ce soir, la Côte d’Ivoire a été meilleure.

ce soir, Abidjan,Yamoussoukro, Bouaké, Korogho, toute la Côte d’Ivoire va danser au rythme du « Coup de marteau », ce fameux tube qui a fait fureur durant cette CAN.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....