Football-CAN 2023 : la suspension pour 4 matchs de Walid Regragui passe mal chez les Lions de l’Atlas

Date:

XALIMANEWS-Quelques heures avant le coup d’envoi de la rencontre entre le Maroc et la Zambie remportée par les Lions de l’Atlas (1-0), la CAF a annoncé la suspension du sélectionneur Walid Regragui pour 4 rencontres. Une décision qui passe mal dans le camp marocain.

ApresLa Fédération royale marocaine de football a réagi par le biais d’un communiqué de presse. «A l’issue de la décision contraignante de la Commission de Discipline de la Confédération Africaine de Football (CAF) de suspendre l’entraîneur de l’Équipe Nationale Marocaine « A », M.Hoalid Regragui pour quatre matchs dont deux avec sursis après les actes qui se sont produits à l’issue du match Maroc-RDC (1-1), la Fédération Royale Marocaine de Football a décidé d’interjeter appel de cette décision injuste en raison du fait que le coach Regragui n’a enfreint à aucun moment les valeurs du Fair-play.» Malgré cela, le technicien de 48 ans, qui a toujours démenti les accusations dont il fait l’objet, n’a pas pu être sur le banc hier soir.

Aprèd son altercation avec Chancel Mbemba le capitaine des Léopards pts de Maroc/RD Congo (1-1), Walid Regragui a été suspendu pour 4 matchs. Ce à quoi, la Fédération royale marocaine de football a réagi par le biais d’un communiqué de presse. «A l’issue de la décision contraignante de la Commission de Discipline de la Confédération Africaine de Football (CAF) de suspendre l’entraîneur de l’Équipe Nationale Marocaine « A », M.Hoalid Regragui pour quatre matchs dont deux avec sursis après les actes qui se sont produits à l’issue du match Maroc-RDC (1-1), la Fédération Royale Marocaine de Football a décidé d’interjeter appel de cette décision injuste en raison du fait que le coach Regragui n’a enfreint à aucun moment les valeurs du Fair-play.» Et malgré les démentis de l’ancien latéral droit des Lions de l’Atlas, il n’a pu officier sur le banc lors de la victoire de ses protégés sur la Zambie (1-0) et il a été remplacé par son adjoint, qui l’a défendu.

«On a reçu la nouvelle vers 15 heures. Pour nous, Walid ne pourrait jamais prononcer un mot irrespectueux. J’étais présent, il n’a rien fait. Au contraire, c’est le joueur qui nous a provoqués en cours de match et Walid n’a pas répliqué… Le coach a beaucoup donné au football marocain et africain. Il a toujours milité pour le développement du foot sur le continent. Je ne comprends pas qu’il soit accusé de racisme. En tout cas, je suis sûr que la FRMF saura défendre les droits de Walid Regragui et elle a déjà fait appel.» A-confié Rachid Ben Mahmoud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE