Gbagbo: l’Onuci a « tiré » sur des civils, elle doit partir de Côte d’Ivoire

Date:

ABIDJAN – Le président sortant ivoirien Laurent Gbagbo a accusé samedi l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) d’avoir « tiré sur des civils », et a de nouveau exigé son départ du pays.

« Effectivement, l’Onuci a tiré sur nos concitoyens, deux de nos concitoyens que vous avez vus à la télévision, qui sont aujourd’hui à l’hôpital militaire d’Abidjan », a déclaré M. Gbagbo à la télévision publique RTI.

Il faisait référence à un incident qui a impliqué mercredi à Abidjan des Casques bleus à une foule hostile à Abobo (nord). L’Onuci avait alors formellement démenti avoir tiré sur la foule.

« Ce n’est pas le rôle des forces de l’ONU de tirer sur les citoyens, ce n’est même pas leur rôle de faire la guerre. Leur rôle est de rassurer, or, depuis un moment, elles ne rassurent plus », affirmé M. Gbagbo.

« Aujourd’hui, quand l’Onuci tire sur des civils, ce n’est pas normal et c’est pourquoi je demande leur départ », a-t-il dit. « Je demande vraiment le départ de l’Onuci et le départ de la Licorne qui les accompagne », a-t-il insisté.

L’Onuci, composée de 9.000 hommes, est appuyée par 900 soldats français de l’opération Licorne.

« J’ai lancé l’appel pour qu’on les laisse tranquilles, nous avons demandé leur départ par la voie diplomatique, nous allons obtenir leur départ définitif par la voie diplomatique, mais il faut qu’ils partent » parce que, « sinon, les dérapages de ce genre vont aller en grandissant, et nous ne pouvons pas l’accepter », a-t-il dit.

Le 18 décembre, M. Gbagbo avait déjà exigé « le départ immédiat » de l’Onuci et de Licorne, accusées d’avoir pris partie pour le camp de son adversaire Alassane Ouattara et de le soutenir militairement.

Depuis cette demande, plusieurs incidents se sont produits entre les patrouilles de l’Onuci et des civils à Abidjan.

Mercredi, l’Onuci a affirmé qu’elle avait subi des tirs dans le quartier d’Abobo et qu’elle avait répliqué par des « tirs de sommation ».

La veille, un Casque bleu avait été blessé à la machette et un véhicule incendié lors de l’attaque d’un convoi par une foule dans le quartier de Yopougon (ouest).

La RTI, contrôlée par le régime de Laurent Gbagbo, a affirmé qu’à Abobo, la patrouille avait tiré sur la foule et blessé des civils. Elle avait montré des images de gens blessés, présentés comme les victimes de l’Onuci.

L’ONU avait dénoncé des « appels à la haine » de la RTI contre sa mission, exprimant « son indignation » devant ses « manoeuvres destinées à inciter une partie de la population à la haine pour l’empêcher de se concentrer sur son travail au service du peuple ivoirien ».

Elle avait rappelé « qu’elle n’est en guerre contre personne », appelant « toutes les parties au calme, à la sagesse et à la sérénité pour une sortie de crise définitive. »

(©AFP / 01 janvier 2011 22h26)

2 Commentaires

  1. il va bientot nous parler de secession
    Comment il va s’appeller votre nouveau etat ?
    Vous prefereriez etre President d’un Village quelconque Plutot que
    de démissionner !!

  2. Niani Bagn Na, vous ne faites pas honneur a votre nom en raillant bien a tort la resistance de Gbagbo. C’ est surement parce que vous n’ avez pas pris la peine de vous informer sur la situation reelle en Cote d’ Ivoire.

    Suite a un complot franco- americano onusien en voie d’ execution depuis 2002, ce pays aete plce sous un statut equivalant a un territoire sous tutelle.

    L’ ONUCI et la Licorne ne cessent depuis d’ y perpetrer des agressions contre des populations desarmees.

    Rien, dans ces conditions de plus juste que de demander leur depart.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Nouakchott : Destination inaugurale de Bassirou Diomaye Faye pour consolider les relations régionales

XALIMANEWS-Pour sa première sortie à l'étranger depuis son investiture,...

La Une des quotidiens du mardi 16 avril 2024

La Une des quotidiens du mardi 16 avril 2024

Très beau discours (Par Pape Kalidou Thiam)

S'adresser à l'autorité suprême de la Mouridya est un...