Gestion du paysage audiovisuel sénégalais : Wade promet une télé à Citizen Group

Date:

La demande a été introduite depuis longtemps, mais au détour d’une rencontre au Palais pour les besoins d’une dictée, les responsables de Citizen group ont tenu à rappeler leur demande : une télé éducative. Adjugé, dira Wade, avant de donner les instructions nécessaires pour sa réalisation. Tfm attendra. Par M. BIAYE et Gilles A. TCHEDJI

ImageAu moment où Youssou Ndour et son groupe Futurs médias se démènent pour obtenir l’autorisation d’émettre de Tfm, le Président Wade vient de donner son accord pour que le groupe Citizen obtienne sa télé. Cet accord verbal, le chef de l’Etat l’a fait en marge de la cérémonie où il recevait les autorités de cette organisation qui, aux côtés de l’Ampee, fait dans la promotion de l’éducation, tout en aidant également les jeunes à trouver un emploi. Seulement cette chaîne ne sera pas généraliste mais plutôt thématique. En effet pour la promotrice du groupe Oumou Wane, «ce sera une chaîne éducative. Je suis fille d’enseignant et puisque je ne suis pas devenue professeur comme mes frères et sœurs, c’est ma manière à moi de suivre un peu la voie tracée par mon père». D’ailleurs pour elle, le choix du thème éducatif ne doit pas étonner grand monde «vu qu’à Citizen group, la citoyenneté commande toutes nos initiatives».
Interpellé à ce sujet, Mamadou Baal, le directeur de l’Ampee, tient à faire d’abord certaines précisions : «Le Président ne nous a pas accordé une fréquence. Il a juste fait une promesse de fréquence», a-t-insisté avant d’expliquer : «Nous avions adressé une demande de fréquence au président de la République, dans le but de créer et faire fonctionner une télévision éducative. Une télévision éducative qui n’existe pas encore au Sénégal. Et notre ambition est de le faire à l’intention des élèves et étudiants. Donc c’est suite à cette demande que le chef de l’Etat a donné son ok. Mais la fréquence n’est pas encore accordée. C’est juste une promesse.»
Aussi, M. Baal, par ailleurs ancien directeur de la télévision nationale (Rts) de préciser : «Nous n’avons pas encore une fréquence. Nous n’en sommes même pas là encore. Il ne faut pas que les gens mélangent les choses. La preuve, Youssou Ndour a sa fréquence. Mais il ne peut pas émettre parce qu’il n’a pas l’autorisation d’émettre. Cette autorisation est donnée par le ministère de la Communication. Donc il ne faut pas faire d’amalgame. Il faut que nous ayons d’abord notre fréquence, avoir l’émetteur et ensuite avoir l’autorisation de diffuser. Nous, nous n’en sommes qu’au premier stade. C’est-à-dire la demande, à la suite de laquelle, nous venons de recevoir une réponse favorable, mais orale.» L’autre réponse favorable aussi obtenue par les responsables de Citizen group, de Wade, c’est la subvention de l’Etat. Le Président Wade n’y voit aucun inconvénient du moment que la mission est une mission de service public. C’est ainsi que des instructions ont été données à Mme Aminata Tall, Secrétaire général de la présidence
Toutefois, la futur télévision éducative ne sera pas au nom de l’Ampee mais plutôt attribuée au Citizen média group. Et pour ce qui est de son contenu, M. Baal assure que tout est déjà pensé et prêt. «Nous avions bien sûr un contenu. Et les trois émissions de Citizen, qui passent habituellement sur la Rts en font partie. Mais il y a aussi également d’autres contenus que nous ajouterons en son temps.» Présentement, Oumou Wane précise que son groupe a 11 nouvelles émissions par semaine. «Nous ne demandons pas de faveur, nous voulons juste évoluer et ce que nous faisons est rare car nous sommes producteurs d’émissions. Alors nous avons vraiment besoin d’une fréquence pour distiller tout cela», confie Mme Wane depuis l’Italie où elle se trouve.
Cet accord verbal de Wade intervient dans un contexte lourd. En effet, il vient récemment de déclarer que jamais il ne donnera l’autorisation d’une chaîne de télé à Youssou Ndour, singulièrement pour ce qui concerne Tfm car il a des renseignements clairs en ce qui concerne son financement qu’il dit étranger. Une sortie qui a été suivie d’une réplique assez ironique de Youssou Ndour : «Que Wade nomme le directeur de Tfm s’il n’a pas confiance.» Oumou Wane bien au courant de tout cela mesure à juste titre ce que cet accord du Président peut faire naître chez certains. Elle tient à préciser que Youssou Ndour est son ami de longue date et ajoute : «Je veux qu’il ait sa télévision.» Mais pour ce qui concerne les détails et autres commentaires à ce sujet, il faudra repasser, car comme elle le soutient : «Je ne suis pas la mieux placée pour parler au nom de Youssou Ndour et aussi au nom de l’Etat.»

lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Réinventer notre république (Par Moubarack Lo)

Un régime constitutionnel, quel qu’il soit, n’a de valeur...

Awalé dénonce le projet de loi d’amnistie comme un acte de trahison présidentielle

XALIMANEWS-Dans un communiqué publié ce mardi, le parti politique...

Ziguinchor : Des familles de victimes rejettent la loi d’amnistie générale

XALIMANEWS- A Ziguinchor, la nouvelle du vote de la...