GROGNE D’AGENTS DE LA CELLULE D’APPUI A LA COMMUNICATION DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Les « amis » d’Aminata recentrent le débat

Date:

Dans une déclaration parvenue hier, jeudi 21 octobre à notre rédaction des « amis » d’Aminata Tall, ministre d’Etat, Secrétaire générale de la présidence de la République, s’insurgent contre les attaques dont elle fait l’objet de la part d’agents de la cellule d’appui à la communication de la présidence de la République (Cace) qui réclameraient des arriérés des salaires. Attaques relayées dans la presse. Ils entendent recentrer le débat en signifiant que la « Cace n’est légalement pas rattachée à la présidence de la République ». Par conséquent, assurent-ils, « Aminata Tall n’a aucun lien administratif » avec cette structure.

Tout est bien, qui finit bien. Nos confrères du Quotidien privé « l’As » ont informé hier, dans leur livraison du jour d’une audience accordée aux agents « grogneurs » de la Cellule d’appui à la communication de la présidence de la République (Cace) qui réclameraient des arriérés de salaires et s’élèveraient conséquemment de leur situation. Aucune information n’était disponible sur les résultats de cette audience au moment de notre bouclage hier. Toujours est-il que la sortie auparavant de ces « frondeurs » s’en prenant vertement à la ministre d’Etat, Secrétaire générale de la présidence de la République, Aminata Tall a indigné plus d’un parmi les « amis » de cette dernière.

Dans une déclaration parvenue hier, à notre rédaction, ils répondent aux « supposés agents de la Cace qui ont disséminé dans les journaux pour s’insurger contre neuf mois sans salaire et attaquer vertement la sœur et charismatique Secrétaire générale de la présidence de la République ». En leur indiquant pour que nul n’en ignore : « nous, amis de Aminata Tall, ne pouvons plus rester insensibles à ces attaques ». D’autant plus que « cette cellule n’est légalement pas rattachée à la présidence de la République. Ces gens parlent d’un dossier dont la Secrétaire générale de la présidence n’a aucun lien administratif, aucune maîtrise parce que ne figurant sur aucun schéma de la présidence de la République. Elle ne voit nulle part dans les documents de la présidence une ligne budgétaire pour le fonctionnement ou la prise en charge des agents de cette cellule. Ce qui d’ailleurs le justifie à suffisance, c’est le nom de la structure « Cellule d’Appui à la Communication de l’Etat –CACE) ».

Ils indexent Assane Ba, conseiller à la présidence de la République, précédemment très actif dans la communication présidentielle et dans celle du fils, mais moins visible depuis le retentissant échec aux élections locales de mars 2009 de son président de mouvement : la Génération du concret, Karim Wade. Un revers dont il avait publiquement réclamé sa part de responsabilité. Les « amis » d’Aminata Tall, eux, l’accusent sans prendre des gants de manipuler les actuels « insurgés » de la Cellule qu’il animait auparavant. Rappelant au passage que la Cace était composée « par de valeureux Sénégalais qui ont rigoureusement servi leur pays. Avant même que la cellule se disloque, beaucoup d’entre eux ont pu rejoindre d’autres services de l’Etat ou travailler avec des organismes internationaux… »

On peut cependant, remarquer avec eux, « l’informelle » gestion de l’Etat depuis 2000. Une cellule qui n’est inscrite dans aucun organigramme de l’administration sénégalaise, encore moins dans ses services rattachés, ou encore dans celui des sociétés publiques ou parapubliques, mais qui fonctionne, recrute des hommes dont la plupart sont de simples militants de la formation au pouvoir, le Parti démocratique sénégalais (Pds), les paye, on ne sait par quel artifice ? On peut s’étonner de voire convoquer dans le débat, la Secrétaire générale de la présidence de la République en lieu et place du chef de l’Etat, à moins que la « caisse noire » lui soit confiée à l’insu des communs Sénégalais. Le contexte de dévolution assurément du pouvoir qu’on vit dans le camp libéral semble se prêter à « toutes les attaques » parfois en dessous de la ceinture contre tous ceux et celles qui peuvent ou sont indexés comme prétendants à la couronne à l’exception du fils. Aminata Tall est-elle de la course ? Ses amis eux, recentrent le débat.

sudonline.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...

Tamba : Deux jeunes meurent à cause des fortes pluies

XALIMANEWS-Le début de la saison hivernale a apporté une...