Il retourne de la boisson offerte par le Khalife des mourides : Karim Wade remet les pieds dans le plat de Touba

Date:

Le ministre d’Etat, fils du président n’a pas voulu rater le ballet traditionnel des personnalités à Touba, à la veille du grand Magal. A cet effet, Karim Wade qui a eu à faire un saut hier dans la capitale du mouridisme, a posé plusieurs actes qui participent de la profanation de la Téranga mouride.

(Correspondance) – Qu’est-ce que Karim Wade était venu faire à Touba hier ? Cette interrogation à laquelle les autorités administratives locales absentes de la visite ne peuvent donner de réponse, encore moins quelques autorités religieuses, reste aussi entière du côté de la presse privée, présente en grand nombre au niveau des différentes étapes de la visite. Pourtant c’est un de ses proches, Fallou Touré, actuel président du conseil de surveillance de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire qui, dès les premières heures de la matinée, a informé certains journalistes de la presse privée qui, à l’arrivée, étaient tous indésirables. D’abord le dispositif sécuritaire impressionnant qui a accompagné le fils du président en visite éclair dans la capitale du mouridisme n’a pas facilité les choses. A côté des deux motards de la gendarmerie nationale qui ont encadré le 4×4 du ministre d’Etat et le véhicule des Sapeurs pompiers qui a fermé le cortège, la forte présence de la garde rapprochée du président de la République aux cotés de Karim a impressionné les rares curieux tentant d’en savoir un peu plus. Parmi eux, on pouvait compter l’intégralité de la presse privée : télé, radio, presse écrite et online. Laquelle était indésirable à cette forme d’opération de charme du ministère des Infrastructures dans la cité religieuse.

Mais cette discrimination manifeste des médias n’a aucunement empêché quelques journalistes dégourdis de glaner certains faits saillants au cours des deux audiences auxquelles la délégation a eu droit. D’abord, à la résidence Khadimou Rassoul avec le porte-parole du khalife, Serigne Bass Abdou Khadre. Puis, avec Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, chef de la communauté mouride à son domicile, sur la route de Darou Mouhty. Un parcours parchemé de bourdes. La plus marquante de celles-ci, selon notre interlocuteur, est le fait pour Karim Wade de décliner, sans gêne, la canette de boisson ainsi que la bouteille d’eau minérale que le khalife avait tenté, par l’intermédiaire d’un de ses chambellans, de lui servir gracieusement. Une attitude qui sonne comme une récidive chez le fils de Wade. ’J’étais présent lors d’une de ses visites à Touba alors que Serigne Saliou était khalife des mourides. C’est le même comportement qu’il avait adopté. Les plats que le saint homme lui avait offerts en guise de dîner ont été intégralement retournés après que ses gardes du corps les ont minutieusement parcourus un à un’, raconte un habitué des lieux. ‘Des actes qui avaient mis dans tous ses états le marabout lorsqu’il en a été informé’, se souvient-il.

Ce comportement singulier de Karim Wade à Touba s’est produit un jour où le khalife des mourides ne reçoit pas de visiteurs. Et pour notre interlocuteur, Karim Wade a outrepassé les directives du marabout qui, à travers un communiqué, avait clairement décliné son agenda de la semaine.

Par ailleurs, ce bref passage de Karim à Touba aura confirmé que même si le fils du président détient quelques notions de la langue wolof, il n’en est rien pour son parler. En effet, pendant toutes ses entrevues à Touba, c’est Fallou Touré qui faisait office d’interprète. Autant d’impairs qui ont jalonné le bref séjour du ministre d’Etat Karim Wade à Touba qui, sur le chemin du retour, est passé par Keur Ngana, un des villages fondés par Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. Occasion, pour lui, de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de la route dont la réhabilitation était une doléance du comité d’organisation du Magal de Touba.

Abdoulaye Bamba SALL

walf.sn

2 Commentaires

  1. l’intention de nuire de cet article est manifeste. En clair, ce journaleux n’est pas du tout content du sort réservé à « la presse privée » lors de cet événement et se venge de façon si peu honorable et pas du tout professionnelle. Si toute « la presse privée » indésirable est de cet accabit, alors, il y a de quoi ne pas vouloir l’inviter à certain événement.
    Meme le marabout n’est pas épargné puisqu’il est accusé d’avoir reçu Karim Wade aprés avoir déclaré la journée sans audience.
    Bien sûr, notre ami journaliste ne peut comprendre que Karim n’est pas avalé la moindre goutte d’eau sur place quand lui et ses collégues se goinfrent et s’empiffrent à longueur de magal, sans oublier bien sûr les bagarres habituelles pour les enveloppes de « la Presse privée ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...

Afrique-Mali : le dialogue inter-Maliens s’ouvre dans la contestation

XALIMANEWS-Le dialogue inter-Maliens voulu par les autorités de transition...