Infrastructures judiciaires : Rufisque à son Palais de Justice 

Date:

XALIMANEWS-La ministre de la Justice, Aïssata Tall Sall, a inauguré le premier édifice du Programme de Modernisation des Infrastructures Judicaires (PROMIJ) au Sénégal, le Palais de Justice de Rufisque, situé à Diamniadio. Ce projet ambitieux, dont le contrat s’élève à 380 millions d’euros (environ 250 milliards de francs CFA), a été lancé en 2021 grâce à un partenariat entre Ellipse Projets et le ministère de la Justice sénégalais. Il vise à rénover et construire 69 édifices, englobant les sièges de la Chancellerie, de la Cour suprême, du Conseil constitutionnel, du centre national d’archives judiciaires à Dakar, ainsi que des palais de justice, des tribunaux et des prisons à travers le pays.

Lors de son allocution, Aïssata Tall Sall a souligné l’importance de moderniser tant les textes que les infrastructures judiciaires.

« Avec 250 milliards, nous allons les construire les palais de nous allons les inaugurer les palais et nous allons les occuper les palais et vous viendrez les visiter, vous les juges allez juger dans le palais aujourd’hui. Je suis convaincue que dans ce palais et dans les autres palais que la justice sera distribuée, elle sera distribuée avec harmonie, elle sera distribuée pour restaurer la paix sociale parce que c’est le désordre qui perturbe la paix sociale. Et vous êtes les armes et défenseurs de la paix sociale par la règle et par la loi. Nous vous invitons d’apporter la paix la tranquillité, et d’apporter la justice dans ce département de Rufisque qui mérite tant cette infrastructure », a-t-elle déclaré. 

Ismaila Madior Fall, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, a souligné lors de la cérémonie que la modernisation des bâtiments judiciaires était impérative en raison de la vétusté de nombreuses structures existantes.

« Nous avons au Sénégal des bâtiments judiciaires très vieux. C’est pour ça que le Président Macky Sall a considéré qu’il fallait non pas se limiter à réparer, rafistoler, mais il fallait un programme ambitieux. C’est ce sens qu’il y a eu ce projet Avec un budget conséquent, 250 milliards sur une échelle temporelle bien identifiée, 10 ans avec un nombre d’infrastructures judiciaires, autour de 70 infrastructures judiciaires. Il y a le palais de justice de Rufisque, il y a les établissements carcéraux, les prisons, mais il y a aussi les structures de la DSPS, devenues aujourd’hui la direction de la protection judiciaire et sociale. Le Président a dit qu’il faut que la justice soit rendue dans des lieux dignes de la justice, c’est le sens de l’érection de ce bâtiment là », a expliqué M. Fall. 

Avec l’inauguration du nouveau Palais de Justice à Diamniadio, les résidents de Rufisque devront désormais parcourir une distance de 11 km pour accéder à ces nouvelles installations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Afrique-Soudan : les deux belligérants présents à Genève pour des discussions avec l’ONU

XALIMANEWS-Le Soudan, plongé dans une guerre civile depuis plus...

« Le Président Diomaye et son Premier ministre n’ont pas de direction », selon l’APR

XALIMANEWS: (Sud Quotidien) L’Alliance pour la république (APR) a...

Conférence de presse de Diomaye: Ce qu’il faut retenir, des révélations du Président attendues

XALIMANEWS: La conférence de presse du président de la...