L’université de Ziguinchor valide ses masters au Cap Skirring

Date:

Un séminaire de validation des programmes de masters de l’Université de Ziguinchor s’est ouvert ce matin au Cap Skirring et ceci jusqu’au 28 du mois. En effet, créée en 2006 2007, l’Université de Ziguinchor a démarré ses activités en Février 2007 et vient de boucler sa 3e année d’existence. Les filières ouvertes à savoir MPC I, géographie, informatique appliquée à la gestion des organisations viennent de délivrer leurs diplômes de licences. Résolument engagée dans le système LMD (licence master doctorat), 3 UFR sont déjà ouvertes pour l’année 2009/2010. Étant entendu que pour la filière appliquée à la gestion des organisations, les étudiants titulaires de la licence font leur master à l’institut supérieur de management avec lequel, l’Université a signé une convention.

Ont pris part à ces journées, des professeurs des universités du Sénégal, Cheikh Anta Diop de Dakar ( Ucad) Gaston Berger de Saint louis ( Ugb) des universités de Thiès , de Bambey mais aussi de la France avec des universités comme celles de Perpignan, de Marseille, de Lyon ,de Bordeaux , de Paris 11.

La cérémonie protocolaire d’ouverture a été marquée d’abord par de nombreux discours dont en premier lieu le discours de bienvenue de Oumar Sock, Recteur de l’Université de Ziguinchor, suivi de celui de Mary Teuw Niane son collègue de l’Université de St louis, après celui de Michel Guerrero, Directeur adjoint du bureau Afrique de l’Ouest de l’AUF, puis celui de Mohamed Tidiane Seck, Directeur Général de l’ADIE et ensuite celui de Ismaila M’baye, Conseiller technique du Président de la République et enfin la présentation des différents masters par le vice Recteur chargé des études et de la vie de l’institution. Il s’en suit une présentation des projets de masters à ouvrir par les différents chefs de départements sanctionnée à la fin par un petit débat. Se prononçant en marge de la cérémonie d’ouverture, Marie Teunw Niane, Recteur de l’Ugb, trouve « qu’un énorme travail fondé à la fois sur les réalités locales de la Casamance, du pays et sur les normes internationales, a été abattu ».

« Ces masters réajustés et mis en œuvre seront une véritable source de l’excellence pour l’Université de Ziguinchor mais aussi pour toute la sous- région, car l’Université de Ziguinchor est nationale mais également régionale africaine avec les deux Guinées et la Gambie qui ceinturent la Casamance, d’où l’ouverture vers l’anglais et le portugais ». Le Recteur de l’Université de Ziguinchor revient sur la portée de ce séminaire qui à son sens vise à « valider les programmes de masters à ouvrir à la rentrée prochaine et réfléchir sur les bases d’une école de formations doctorales mais également réfléchir sur les possibilités de mutualisation des ressources humaines et matérielles entre universités nationales et étrangères ».

Faisant la lecture des différentes maquettes de masters présentées, le professeur Abdou Karim N’doye de l’université Cheikh Anta Diop et directeur de l’enseignement et de la réforme, s’ est voulu très critique dans ses observations générales, parce que « on ne distingue pas très bien dans les unités d’enseignement , quel est le parcours d’un étudiant qui le mènerait à un débouché », fait remarquer avant de, déplorer l’absence d’harmonisation dans la présentation de la maquette mais et surtout le problème de vocabulaire « les collègues ne maitrisent pas le langage du LMD, en effet le LMD a un lexique et ce qu’on appelle ici « option » est appelée là bas « spécialité », les mentions, les spécialités et les options sont ici confondues », a-t-il faire savoir avant d’en appeler à la clarification des terminologies et à la maitrise des concepts.

Le professeur N’doye en conclusion, suggère de « favoriser des formations pluridisciplinaires pour une facile insertion des étudiants dans le marché de l’emploi de plus en plus corsé et exigeant », pour être plus convaincant dans ses propos, le Pr n’doye convoque un journaliste célèbre qui soutient que les prix Nobel se gagnent à l’interface des disciplines ! Un appel à ne point douter qui sera entendu lors des discussions en ateliers durant les deux jours qui suivent. Dans le système licence Master Doctorat(LMD) où la mobilité et la flexibilité sont les piliers fondamentaux, l’université de Ziguinchor pourra ainsi s’enrichir de l’apport d’étudiants et d’enseignants d’autres horizons, en parfaite adéquation avec le réseau pour l’excellence de l’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest, le « RASAO) avec ses 17 pays membre dont le Sénégal et une vingtaine d’universités qu’il compte.

africanglobalnews.colm

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

La Une des quotidiens du lundi 22 juillet 2024

La Une des quotidiens du lundi 22 juillet 2024

Etats-Unis : Joe Biden se désiste

XALIMANEWS- Coup de tonnerre. L’actuel Président des États Unis...

Politique : Abdou Latif Coulibaly quitte l’APR et se dit prêt à accompagner Amadou Ba dans la création d’un nouveau parti

XALIMANEWS-Abdou Latif Coubaly a décidé de rompre définitivement avec...

[Chronique : Les lourdes portes de la prison (vidéo)

[Chronique : Les lourdes portes de la prison (vidéo)https://youtu.be/IOYCjMpAhdM?si=U1gymP4PJz4F2a5e