LA BRVM RALENTIT SUR FOND DE CRISE IVOIRIENNE: Novembre tendu

Date:

Alors qu’elle avait affiché une hausse globale un mois (octobre) plus tôt, la Brvm(Bourse régionale des valeurs mobilières) poursuit une progression au rabais au terme du mois de novembre. La capitalisation boursière des valeurs composant l’indice BRVM 10 (dix principales valeurs) n’a progressé que de 1,93%. La crise ivoirienne est passée par là.

D’un mois sur l’autre, la Brvm connaît des fortunes diverses. Cette fois, comme il y a quelques années, la crise ivoirienne a impacté la confiance du marché financier sous-régional notamment au terme du mois de novembre dernier. Contre des performances de 3,84% à 176,5 points pour le BRVM 10 et 4,54% à 154,37 points pour le BRVM composite le mois précédent, ces deux indices n’ont progressé que de 1,93% à 179,9 points pour le premier et 1,76% à 157,09 points au terme du mois de novembre.

La capitalisation boursière de l’ensemble des valeurs cotées s’apprécie de 1,77%, à 3 427 milliards de FCfa tandis que celle des valeurs composant l’indice BRVM 10 de 1,93%, à 2 710 milliards de FCfa. Rappelons que l’indice BRVM 10 est l’indice phare de la BRVM et regroupe les 10 valeurs les plus actives de la cote. Les valeurs les plus actives étant celles dont le volume d’échanges a été le plus important sur une séance boursière. Ces valeurs, souvent les mêmes, démontrent un réel intérêt de la part des investisseurs.

Aussi, en comparaison avec le mois d’octobre, la capitalisation boursière des valeurs composant l’indice BRVM 10 a progressé de 6,65% à 2 658 milliards de FCfa, tout comme celle de l’ensemble des titres cotés, qui ont gagné 4,6%, à 3 368 milliards de FCfa.

En revanche, au mois de novembre, dans le compartiment obligataire, la capitalisation boursière s’améliore de 2,31%, à 463 milliards de FCfa après avoir accusé une baisse de 3,92%, à 453 milliards de FCfa un mois plus tôt. Idem pour le marché des actions qui réalise un volume de 2 630 932 titres transigés pour une valeur globale de 5 645 599 523 FCfa contre 2 795 999 titres négociés pour une valeur globale de 7 033 144 258 FCfa en octobre.

Globalement, le marché a été principalement tiré par les bonnes performances des pétrolières, notamment le bond exceptionnel de SHELL CI (+69,95%), permettant ainsi au secteur « Distribution » de signer la meilleure performance sectorielle du mois. Total CI qui suit dans ce secteur voit son titre progresser de seulement 11,11%.

Autre secteur, autre titre, celui de Sonatel Sn pour le « Services Publics » qui présente 45 283 titres négociés, soit 1,72% des échanges mensuels pour une valeur globale de 4,15 milliards de FCfa (73,57% de la valeur mensuelle du marché). C’est elle, SONATEL SN qui capte l’essentiel de l’activité sectorielle avec 25 780 titres échangés pour une valeur globale de 3,84 milliards de FCfa, soit 92,55% de la valeur des transactions sectorielles. Les seuls échanges sur l’action SONATEL SN représentent 68,09% de la valeur totale des échanges mensuels du marché, offrant ainsi une plus value mensuelle de 3,45%, à 150 000 FCfa, la meilleure performance du secteur.

Il faut espérer que la crise ainsi que ses effets, ne perdure pas.

sudonline.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

France : Stéphane Séjourné sur le franc CFA, « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, c’est de la souveraineté des...

XALIMANEWS-Le ministre français Affaires étrangères Stéphane Séjourné a accordé un entretien...

Football-Match amical : le Sénégal en maîtrise face au Gabon (3-0)

XALIMANEWS-Ce vendredi soir à Amiens au stade de la...