“La fête de l’indépendance devrait plutôt s’appeler « Fête nationale »”, selon Ousmane Sonko, son message à la nation

Date:

XALIMANEWS: «Le thème de la Fête nationale du Sénégal, édition 2023, « Forces de défense et de sécurité et préservation des ressources naturelles », est un thème d’une brûlante actualité. Il met en exergue des acteurs clés :

1- les Forces de défense et de sécurité (FDS) qui jouent un rôle majeur dans la lutte contre la coupe de bois dans nos régions Sud. Elles contribuent également à la lutte contre l’orpaillage clandestin à Kédougou, assurent la protection de nos eaux territoriales et la sauvegarde de nos ressources.

Aujourd’hui, avec l’exploitation future du pétrole et du gaz, les FDS devront être renforcées humainement et matériellement pour assurer la protection souveraine de nos plateformes pétrolières et gazières.

2- Les Eaux et Forêts et la Direction des Parcs nationaux qui jouent également un rôle prépondérant dans la préservation de nos écosystèmes et la protection de nos forêts, espaces marins, etc. C’est le lieu de féliciter nos FDS qui, en plus de leur mission aussi vitale que périlleuse de sécurisation de notre intégrité territoriale, s’investissent inlassablement, à côté des services des Eaux et Forêts et des Parcs nationaux, pour la préservation de notre biodiversité et de nos ressources naturelles.

Elles méritent tous les efforts possibles pour l’amélioration humaine et matérielle de leurs capacités opérationnelles ainsi que leurs conditions de vie. Nous les encourageons à rester toujours constants dans leurs missions régaliennes.

Chers compatriotes, dans les choix de célébration de l’accession à la souveraineté, les dates peuvent correspondre au jour où la déclaration d’indépendance est intervenue, comme c’est le cas de la date du 4 juillet pour les États-Unis d’Amérique. Cependant, aussi bien les processus ayant conduit à l’indépendance que leur symbolique diffèrent entre les États-Unis et le Sénégal.

Les dates peuvent également correspondre à d’autres évènements, comme pour la France dont la Fête nationale, fixée au 14 juillet, est généralement associée à la prise de la Bastille de 1789, même si dans les faits, c’est le 14 juillet 1790, la Fête de la Fédération, qui est officiellement commémorée. La libération y est fêtée le 8 mai, correspondant au 8 mai 1945, date de signature de la capitulation allemande, et le 19 août commémorant la libération de Paris, le 19 Août 1944.

Les nations peuvent fixer des termes évènementiels pour se célébrer, communier et se ressourcer, mais, s’agissant de la nôtre, le terme indépendance est devenu désuet 63 ans après notre accession à la souveraineté internationale, tant il ne renvoie plus à quoi que ce soit de grand ou de valorisant.

C’est pourquoi nous pensons que la fête de l’indépendance devrait plutôt s’appeler « Fête nationale ».

De même, le boulevard sur lequel elle se déroule devrait être débaptisé et rebaptisé Boulevard de la Nation ou porter le nom d’une de nos grandes figures. Nos rues doivent s’identifier à nos héros ou à notre Patrimoine national.

Dans cette perspective, le 04 avril 2024 marquera s’il plait à Dieu et grâce à votre confiance une nouvelle ère pour notre nation.

Je ne saurais terminer sans adresser mes vifs remerciements au Commandant de la Zone militaire sud qui m’a fait l’honneur de me convier à la cérémonie de prise d’armes qui aura lieu dans l’enceinte du camp militaire George Boissy à l’occasion de ce 63e anniversaire.

J’y avais pris part l’année dernière avec beaucoup d’émotions et d’admiration. Mais je suis au regret de ne pouvoir y assister cette année pour des raisons de santé.

Toutefois, l’Institution municipale y sera hautement représentée.

Bonne fête nationale à tous !

Que Dieu bénisse notre Nation !», Ousmane Sonko 

3 Commentaires

  1. Tu as tort Ousmane. Le mal ne soigne pas le mal. Depuis 2000, le Sénégal a inauguré une façon propre à lui de faire la politique.
    1. Le pays est devenu une fabrique de milliardaires officiels. Les dons sont sélectivement distribués et légitimement consignés dans les déclarations de patrimoine. Le marché des chantiers se porte bien en dépit des (sur)facturations, gré à gré sous l’œil vigilant et/ou impuissant de l’autorité. Les rapports des corps de contrôle n’y peuvent rien. Pourtant, nous sommes dans l’ère du suivi-evaluation et de la gestion axée sur les résultats (GAR).
    On a l’impression qu’à chaque création d’un grand de nouveaux milliardaires se créent ou se renforcent. Aucun secteur n’est épargné. L’emploi des jeunes vers 2018,milliards (36&49 selon certains). Le coud,(rapport ofnac) les étudiants… Et récemment, la gestion d’une douloureuse épidémie ( covid19). Une tontine sociale avec la contribution des chefs religieux fit partie de la cagnotte. Une partie fût détournée sans honte. Dans une insipide opération de relation publique, on nous fait croire que ce sont des broutilles (zéro, …) et les paroles enlacent le dossier.
    J’ai choisi ces cas pour leur sensibilité(jeunes et populations vulnérables).
    2. La promesse n’a plus de valeur (sinon pour celles et ceux qui qui croient). C’est un pays de technocrates froids sans morale à la réflexion brute n’obeissant qu’au gré des circonstances. Sacré pays. Sacrés ‘intellos. Apparemment, c’est la nouvelle trouvaille en vogue. Et personne ne vienne juger. Le nouveau profil du sénégalais qui nous est spécifiquement propre auquel les plumistes donneront un nom.
    3.Quand l’employé, logé nourrit blanchi, avec cagnotte gratuitement à sa disposition pour faire un travail exhibe fièrement quelques constructions de l’argent mis sa discrétion. Comme pour prouver sa générosité. Un bus un train une autoroute un pont(tous des nécessités). Alors que les jeunes piaffent d’entrer dans les aires de développement. Certains ont vécu dans ces contrées, d’autres interagissent tous les instants avec ceux qui y vivent.
    Tu as tort Ousmane. Barack Obama était moins âgé que toi quand il briguait ses deux mandats le cuir chevelu blanchi complètement. Pour se faire de l’argent il était obligé d’écrire et de vendre ses mémoires. Même scénario pour Jean Chrétien après douze ans à la tête de son pays. Tu as tort Ousmane
    C’est l’eau qui éteint le feu. Le bien qui soigne le mal. Le pragmatisme est la vertu.

  2. Le seul discours à la nation audible par le peuple qui le chante en coeurs. Bonne fête nationale le président des coeurs des sénégalais..

    • Tu as tort Ousmane. Le mal ne soigne pas le mal. Depuis 2000, le Sénégal a inauguré une façon propre à lui de faire la politique.
      1. Le pays est devenu une fabrique de milliardaires officiels. Les dons sont sélectivement distribués et légitimement consignés dans les déclarations de patrimoine. Le marché des chantiers se porte bien en dépit des (sur)facturations, gré à gré sous l’œil vigilant et/ou impuissant de l’autorité. Les rapports des corps de contrôle n’y peuvent rien. Pourtant, nous sommes dans l’ère du suivi-evaluation et de la gestion axée sur les résultats (GAR).
      On a l’impression qu’à chaque création d’un grand de nouveaux milliardaires se créent ou se renforcent. Aucun secteur n’est épargné. L’emploi des jeunes vers 2018,milliards (36&49 selon certains). Le coud,(rapport ofnac) les étudiants… Et récemment, la gestion d’une douloureuse épidémie ( covid19). Une tontine sociale avec la contribution des chefs religieux fit partie de la cagnotte. Une partie fût détournée sans honte. Dans une insipide opération de relation publique, on nous fait croire que ce sont des broutilles (zéro, …) et les paroles enlacent le dossier.
      J’ai choisi ces cas pour leur sensibilité(jeunes et populations vulnérables).
      2. La promesse n’a plus de valeur (sinon pour celles et ceux qui qui croient). C’est un pays de technocrates froids sans morale à la réflexion brute n’obeissant qu’au gré des circonstances. Sacré pays. Sacrés ‘intellos. Apparemment, c’est la nouvelle trouvaille en vogue. Et personne ne vienne juger. Le nouveau profil du sénégalais qui nous est spécifiquement propre auquel les plumistes donneront un nom.
      3.Quand l’employé, logé nourrit blanchi, avec cagnotte gratuitement à sa disposition pour faire un travail exhibe fièrement quelques constructions de l’argent mis sa discrétion. Comme pour prouver sa générosité. Un bus un train une autoroute un pont(tous des nécessités). Alors que les jeunes piaffent d’entrer dans les aires de développement. Certains ont vécu dans ces contrées, d’autres interagissent tous les instants avec ceux qui y vivent.
      Tu as tort Ousmane. Barack Obama était moins âgé que toi quand il briguait ses deux mandats le cuir chevelu blanchi complètement. Pour se faire de l’argent il était obligé d’écrire et de vendre ses mémoires. Même scénario pour Jean Chrétien après douze ans à la tête de son pays. Tu as tort Ousmane
      C’est l’eau qui éteint le feu. Le bien qui soigne le mal. Le pragmatisme est la vertu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE