La France-puante à la rescousse de Laurent Gbagbo

Date:

L’issue incertaine des dernières élections ivoiriennes commence à passionner au delà des traditionnels cercles diplomatiques français et étrangers. Depuis que ça chauffe à Abidjan, on s’active pour défendre le défenseur de la légalité ou le représentant de la légitimité. Chacun a choisi son camp ? L’affrontement peut maintenant commencer.

Quelque part, Gbagbo c’est un peu l’arroseur arrosé. Ce dernier a organisé des élections qu’il était certain de gagner (se douter à l’avance de l’issue d’un scrutin, voilà une drôle de vision de la démocratie…) Contre toute attente, l’outsider Ouattara lui conteste aujourd’hui la victoire ; Gbagbo, lui, s’accroche au pouvoir. Dans un monde idéal, il aurait pu définitivement marquer l’Histoire de son pays, si, après dix années au pouvoir, il avait su passer la main dans un climat pacifique. La Côte d’Ivoire aurait gagné en stabilité, Gbagbo lui en serait sorti grandi. Malheureusement l’Afrique n’a pas les dirigeants qu’elle mérite et une partie du continent court, comme trop souvent, tête baissée vers le pire. Face à la mobilisation internationale qui demande son départ, Gbagbo et ses soutiens organisent la riposte. Ils usent ainsi de ficelles rhétoriques aussi grossières que celles de la théorie du complot pour tenter de se maintenir. Selon leur idée, Ouattara, ex cadre du FMI, serait manipulé par la CIA. La France serait à la botte d’Obama qui lui même aurait des visées impérialistes sur le continent noir… La vraie victime, on vous le dit, c’est Laurent Gbagbo… Aujourd’hui la Côte d’Ivoire a donc deux Présidents et une multitude d’aboyeurs prenant le soin de galvaniser les foules au cas où il faudrait se préparer au pire. Car comme expliqué dans un précédent article, les démocraties (les vraies !) pressent Gbagbo d’accepter la défaite avant que la Côte d’Ivoire ne sombre dans une guerre civile tant redoutée par les intellectuels africains. A ce jour 179 personnes sont déjà mortes dans les affrontements post électoraux…

Là où l’affaire devient véritablement affligeante, c’est lorsque la lie des activistes français décide de choisir son camp. Nous avons appris hier par l’intermédiaire de l’AFP que deux célèbres avocats français, l’ancien ministre des Affaires étrangères Roland Dumas et l’anticolonialiste Jacques Vergès allaient défendre les “autorités” ivoiriennes (comprendre le camp Gbagbo). Voilà donc que les vautours tournoient autour du corps mal en point de la République ivoirienne. Vergès et Dumas en Côte d’Ivoire, qu’est-ce donc sinon la confirmation que le camp Gbagbo n’est décidément pas celui de la noblesse des idées et des engagements ? Car tout de même, avoir réunis à ses cotes une triste milice composée de l’avocat des pourris réunis, de Roger Garaudy à Klaus Barbie, des khmers rouges au terroriste Carlos en passant par Slobodan Milosevic ainsi que d’un ancien ministre qui s’est très récemment mis à contester les circonstances des attentats du 11 Septembre n’annonce rien de bien positif. Et lorsqu’on sait que le même attelage bénéficie (ou plutôt souffre, oui souffre, c’est bien le mot) du soutien nauséabond de la vieille extrême-droite française, là, plus de doute possible !

Dis-moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es. Eh bien voilà quelques amis soutiens de Laurent Gbagbo. Marcel Ceccaldi, conseiller juridique de Jean Marie le Pen, fer de lance des accusations de fraudes contre le camp Ouattara. Bernard Houdin, ancien Président du GUD désormais conseiller spécial du Président ivoirien. D’Abidjan, il recycle ses thèses néo-nazies en en agitant le concept d’ « ivoirité » au nez de quelques crédules. Et la diaspora ivoirienne pro Gbagbo en France tombe dans le piège. Elle défilait, il y a quelques jours en plein Paris derrière une incroyable bannière, traduction littérale du « Ein Volk Ein Reich Ein Fuhrer » hitlérien : « Un seul peuple, une seule nation, un seul guide : Laurent Gbagbo ».

Gbago

Ah, j’oubliais ! Sortant de son entretien avec le Président sortant, Jacques Vergès disait, parlant de sa vision de l’Afrique nouvelle: « M. Gbagbo “est devenu un symbole” car il “représente une Afrique nouvelle, une Afrique qui ne s’incline pas »…

Par Laurent David Samama
laregledujeu.org

6 Commentaires

  1. Encore quelqu’ un qui n’ a rien compris. Dire que Gbagbo a organisé des élections qu’il était certain de gagner ce n’ est rien d’ autre qu’ etaler son ignorance au grand jour.

    En effet ce n’ est pas Gbagbo qui a organise ces elections dans lesquelles l’ opposant n’ est pas Ouattara mais bien Gbagbo contrairement a ce que beaucoup de gens croient de bonne foi.

    Depuis 2003 la Cote d’Ivoire est traitee comme un pays occupe et sous tutelle franco-onusienne.

    Gbagbo, comme ces elections le confirment, a toujours soutenu qu’on ne pouvait faire des elections dans un pays divise avec une rebellion armee. On ne l’ a pas cru et voila le resultat.

    Au sein de la Commission electorale,les adversaires de Gbagbo, pour ne pas dire l’ opposition, sont majoritaires a 70% et detiennent la presidence en la personne de Bakayoko, membre eminent du PDCI.

    C’ est ce qui a permis de manipuler les resultats en gonflant la participation electorale de 70% a 81,12% pour couvrir les fraudes massives.

  2. Youssou, c’est vous qui n’avez rien compris. Bakayoko, a ete en fait impose par Gbagbo himself! Faut aller voir les peripeties de cette histoire. Gbagbo a change le gars qui etait president de la CEI a quelques mois des elections, en disant haut et fort qu’il n’avait pas confiance en ce gars. Quand on lui a demande qui il voulait mettre, il a dit Bakayoko. Ni Soro, ni l’opposition., personne n’etait d’accord, il a signe le decret nommant Bakayoko. Vous ne connaissez pas Bakayoko, Youssou….Allez voir qui est Bakayoko first, et vous verrez…..
    Ce n’est pas parcequ’il a 1 nom qui sonne du Nord et musulman qu’il est proche de Ouattara. Faites des recherches avant de dire n’importe quoi. Vous parlez de la Cote d’Ivoire etant sous-tutelle fnaco-onusienne, ha ha..
    Mais savez-vous ce qui ce serait passe si l’ONU n’etait pas la depuis 2003??
    Savez-vous combien d’argent l’ONU a depense en CI? Combien d’hommes?

  3. Cher Makhou,

    Vous ne pouvez nier que Bakayoko est du PDCI, donc du camp des adversaires de Bagbo. Vous ne pouvez non plus nier qu’ il a gravement faute en allant presenter des resultats au QG de campagne de Oattara sous pretexte que c’ etait un lieu securise, alors qu’ il pouvait le faire dans un lieu plus neutre et aussi bien securise sinon plus comme le siege de l’ ONUCImeme s’ il n’ est pas tout a fait neutre.

    Vous ne comprenez toujours pas que dans ces elections l’ opposant ce n’ est pas Ouattara mais Gbagbo.

  4. Les fraudes dans le nord, contrôlé par les rebelles armés, ont été massives. Avec 540 000 à 630 000 voix tombées du ciel pour Ouattara !… Avec la complicité très active de la France et des USA qui « pilotent » l’action de l’ONU.
    L’Histoire rétablira la vérité, sur cette honte néo-colonialiste faite au Peuple ivoirien.

    Quant à Jacques Vergès, rappelons simplement qu’après son bac, il s’est engagé dans la Résistance en 1941, à l’âge de 17 ans. Il a rejoint Londres et a combattu dans les Forces Françaises Libres jusqu’à la libération de la France.

    Comme cet avocat humaniste considère que tout être humain à droit à la vie et mérite d’être considéré dans tout procès, ne serait-ce que pour les enseignements historiques qui serviront aux générations futures, il n’a pas besoin des calomnies manipulatrices de l’article. Sa rectitude parle pour lui. Comme d’ailleurs celle de Roland Dumas…

  5. Makhou, j’ oubliais…

    Au sujet de ce qui s’ est passe en 2003, en vous creditant de bonne foi, c’ est tout simplement que vous n’ avez pas compris. Voici:

    Apres l’ echec de leur tentative de coup d’ Etat les partisans de Ouattara qui s’ etaient enfuis au Bourkia en sot revenus avec des renforts, entraines finances et armes attaquer, donc de l’ exterieur, le pays. ET la France qui avait fait le mort pendant que ces rebelles envahissaient tout le pays, ne’ est resolue a intervenir que lrsque les rebelles ont failli prendre Abidjan alors que les accords de defense lui faisaient obligation d’ intervenir des l’ instant que le pays etait attaque de l’ exterieur comme c’ etait le cas, ce qui denotait sa complicite. Et au cas fort probable ou vous ne le sauriez pas ce qui a decide la France a enfin arreter les rebelles c’ est la crainte des consequences de l’ invasion d’ Abidjan sur les nombreux ressortissants et interets francais dans la capitale. Rien du reste ne prve que ce n’ est pas la France qui par l’ entremise de Campaore qui a arme , finance et entraine les rebelles dont l’ attaque foudroyante etait effectivement irresistible.

    Comme l’ a dit si bien Gbagbo l’ autre jour c’ etait deja la le debut du complot actuellement en cours contre la Cote d’ Ivoire et son president legalement elu.

    Cessz de tordre le cou a l’ histoire et d’ etre un samourai dans le ventre d’ un pays frere dont le seul tort est de receler des richesses convoitees par l’ Occident qui, vous le voyez bien, font bloc pour defendre leurs interets, mon pauvre ami.

    Comment voulez-vous que l’ Afrique avance avec de pretendus intellectuels comme vous?

  6. TOUT A FAIT D’accord avec Youssou.

    Ce qui se passe en CI est un complot indigne envers BAGBO qui a dit en 2001 à la France et aux autres puissances:  » maintenant on discute de façon équitable; La CI n’accepte plus d’être exploité »
    BAGBO ne fait plus l’affaires de ces puissances occidentales qui pensent que l’Afrique est un grand marché à exploité. Le CACAO et le pétrole de la CI les empêchent de dormir;
    Ils veulent imposer leur pantin OUATTARA avec sa femme dominique pour avoir le contrôle de la CI.

    S’il n’y avait pas leur intérêts en danger ils n’allaient pas s’acharner comme ça sur BAGBO;

    BAGBO EST UN PATRIOTE ET UN SYMBOLE POUR L’AFRIQUE QUI DIT NON A L’EXPLOITATION .
    LE PEUPLE IVOIRIEN EST DERRIERE BAGBO;

    HIER SEULEMENT LES JEUNES DE BEDIE ONT REJOINT LE CAMP BAGBO CAR ILS ONT DIT QU’ILS N’ACCEPTENT PAS QUE LA SOUVERAINETE DE LA CI SOIT PIETINEE.

    VIVE BAGBO LE PATRIOTE. LE THOMAS SANKHARA CONTEMPORAIN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...

Afrique-Mali : le dialogue inter-Maliens s’ouvre dans la contestation

XALIMANEWS-Le dialogue inter-Maliens voulu par les autorités de transition...