La parfumerie Gandour casque 1,250 milliard à la Douane sénégalaise

Date:

La parfumerie Gandour prise dans la nasse douanière, sa représentante Leila Gandour a transigé avec la Douane, vendredi dernier, pour éviter la prison. C’est la rondelette somme de 1,250 milliard de F Cfa que la parfumerie a décaissée dans ce dossier, où elle a été prise la main dans le sac. Les pressions tous azimuts ont laissé de marbre les Enquêtes douanières, qui ont clairement fait savoir à Gandour les deux options possibles : soit elle paie, soit elle va en prison.

Les pressions tous azimuts n’ont servi à rien. La parfumerie Gandour, à travers sa représentante Leila Gandour, a casqué vendredi dernier, pour éviter que le dossier de fraude qui la met en cause ne soit transmis au procureur de la République. Des sources autorisées indiquent que Gandour a finalement transigé vendredi dernier, à la suite de plusieurs jours de négociations avec les enquêtes douanières. C’est la rondelette somme de 1,250 milliard qui a été décaissée le même jour par la Parfumerie.

Le milliard représente les droits, tandis que les 250 millions de F Cfa constituent les pénalités. Dans un premier temps, la Douane réclamait un montant global de 3 milliards de F Cfa à Gandour, prise en flagrant délit de réexportation fictive, qualifiée d’importation sans déclaration. Dès les premiers jours des négociations, la société avait reconnu sans trop de difficultés la fraude.

Il faut dire qu’elle n’avait pas le choix, puisque les Enquêtes douanières avaient mené deux missions conjointes à Kaolack où quatre containers ont été immobilisés et à Dakar avec notamment une perquisition du siège de la société. En même temps, une équipe de la Douane a intercepté Leila Gandour à l’aéroport Léopold Sédar Senghor, alors qu’elle tentait de quitter le territoire national. À la suite d’un premier interrogatoire, son passeport lui a été retiré, avant qu’il ne lui soit signifié une interdiction de quitter le pays.

Gandour aura essayé de jouer sur les nerfs de la Douane, puisqu’elle a monté ses agents contre les soldats de l’Economie, lors de la perquisition des locaux de la société. Deux vigiles d’ailleurs ont été arrêtés pour outrage. La machine de la fraude, découverte par la Douane, s’étendait jusqu’aux frontières maliennes et les éléments de preuve étaient tels que Gandour ne pouvait que faire des propositions pour une transaction. Pour autant, d’intenses pressions seront exercées sur les Enquêtes douanières, qui refuseront néanmoins de céder.

Cheikh Mbacké GUISSE

lasquotidien.info

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Nos universités ne sont pas des stands de tir ! (Par Babacar Ndiaye)

« UGEBISTES » Abdourahmane Diouf, Cheikh Tidiane Dieye, Ousmane Sonko….., Collègues...

Suspicions de corruption et report de la présidentielle : En colère, les magistrats dénoncent les « justifications » de Macky Sall

XALIMANEWS-Les magistrats sont profondément irrités par les explications données...

Etats-Unis : la Maison Blanche riposte après un rapport présentant Joe Bidel comme un vieil homme à la mémoire défaillante

XALIMANEWS-Selon RFI, la Maison Blanche voudrait contre-attaquer au lendemain...