[Photo] La querelle entre Balla Gaye 2 et Modou Lô atterRit au palais : la République aux pieds des lutteurs

Date:

Avec l’approche de 2012, tous les moyens sont bons pour engranger des voix. Après avoir reçu l’association des anciennes gloires, celle des lutteurs en activité, c’est au tour de Modou Lô et Balla Gaye II d’être reçus par le Président Wade au Palais. Le prétexte : un climat délétère qui règne entre les deux lutteurs les plus populaires de l’arène. La petite querelle entre les lutteurs Modou Lô et Balla Gaye II a finalement atterri à la présidence de la République. Sur l’arène de la réconciliation, ces deux lutteurs ont été reçus hier par le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, avant de traverser l’Avenue Léopold Sédar Senghor pour une petite visite au Palais. Le maître des lieux, le Président Abdoulaye Wade les a reçus en compagnie du Premier ministre, de médiateurs comme Lahad Ndiaye, Elimane Lam et Aziz Ndiaye le promoteur. Aux côtés de Wade, il y avait Habib Sy, le Directeur de cabinet du Président Wade, le ministre porte-parole Seri­gne Mbacké Ndiaye et Abdou­laye Faye, administrateur général du Pds.

Ainsi selon Lahad Ndiaye, un des facilitateurs de cette rencontre, «c’est le Premier ministre et directeur de campagne du candidat Abdoulaye Wade qui nous a mandatés pour cette initiative. Avec l’aide du promoteur Aziz Ndiaye, on a pris les contacts nécessaires pour aboutir à ces deux rencontres. D’abord avec le Premier ministre, ensuite au Palais avec le président de la République».

Pour notre interlocuteur, le président de la République a tenu à rappeler aux deux lutteurs que le sport peut être parfois compliqué. Mais néanmoins, il a tenu à les féliciter et à les encourager pour tout ce qu’ils ont eu déjà à faire. Et en ce sens, ils se doivent d’être solidaires car il reste du chemin à faire. Par respect pour le sport, pour la jeunesse et pour tout le public qu’ils drainent, le Président Wade a confié à Modou Lô et Balla Gaye II qu’ils ne doivent pas faillir à leur devoir d’exemple.

Les initiateurs zappés. Cepen­dant aussi paradoxal que cela puisse être, ceux qui ont été à l’origine de la première démarche de réconciliation entre les deux lutteurs n’ont pas été de la partie. Ni El Hadj Malick Gakou, ni les communicateurs traditionnels qui avaient réussi à réunir ces deux lutteurs vendredi dernier et à les réconcilier, n’ont été aperçus au palais de la République. Sur ce point précis et interpellé par nos soins, El Hadj Bécaye Mbaye qui a été mandaté par son président El Hadj Mansour confie avoir été au courant de toutes les démarches pour une audience à la Primature et ensuite au Palais. «C’est dommage parce qu’on avait confié le dossier à des gens très bavards, par conséquent c’était facile de savoir ce qui se tramait», fait remarquer Bécaye Mbaye. N’empêche, il dit aujourd’hui se féliciter de ces rencontres qui viennent en appoint à la réconciliation de vendredi dernier. «C’est le Premier ministre et le président de la République, il est de leur devoir et de leur pouvoir d’appeler tout citoyen en audience quand ils en sentent le besoin et la nécessité», tient à rappeler Bécaye Mbaye, même si la forme et la manière avec lesquelles cela s’est réalisé sont loin d’être, à ses yeux, des plus orthodoxes.

Toutefois, il a tenu à rappeler que «c’est sur initiative du président Malick Gakou que nous avons pris langue avec les lutteurs et tout ce qu’on voulait obtenir, c’est-à-dire la réconciliation, on l’a obtenu vendredi dernier». A la question de savoir s’il ne sent pas des relents politiques derrière cette initiative du pouvoir pour contrecarrer Malick Gakou de l’Afp, Bécaye Mbaye donne sa langue au chat, se contentant uniquement de formuler des prières à l’endroit du président du Conseil régional de Dakar pour avoir été à l’origine de cette réconciliation.

Il faut rappeler que Modou Lô et Balla Gaye II sont deux jeunes lutteurs qui ont entretenu une certaine animosité depuis leur combat qui a vu la victoire du second nommé sur le premier. Et récemment, venus accompagner l’un son poulain et l’autre son frère, qui devaient s’affronter, ils ont failli en venir aux mains, s’invectivant comme des chiffonniers. D’ailleurs le Cng par la voix de son président Alioune Sarr, soutient que des sanctions seront prises pour ce comportement indigne et source de violence dans l’arène.

lequotidien.sn

4 Commentaires

  1. Je suis un amateur de lutte et je supporte Modou Lô. J’ai mal digéré son conflit avec Balla Gaye dans la mesure où ce sont des adversaires et non des ennemis. Donc, j’avais beaucoup apprécié le fait que certaines bonnes volontés auraient l’intention de les réconcilier. Je pense que ça pourrait être un moyen aussi de réduire cette violence dans la lutte qui ternit l’image du sport. Cependant et en toute franchise, je trouve que c’est vraiment se foutre de la gueule des sénégalais que de vouloir régler le problème concernant deux lutteurs au palais de la république. Pourquoi pas dans les locaux du C.N.G ou dans un stade, ou… je ne sais pas moi… Mais pas dans le palais de la république quand même. Je pense qu’on aura tout vu avec ces élections qui s’approchent. Tous les moyens sont bons pour essayer de trouver des voix par ci, par là… Mais détrompez vous, messieurs les politiciens, vous êtes entrain de vous égarer. Essayez plutôt de vous soucier des problèmes quotidiens des sénégalais. Le moment du vote, nous nous en ficherons complètement que vous vous intéressiez de la lutte ou non, nous n’attendrons pas une consigne de vote d’un quelconque lutteur. Et tout lutteur qui prêtera son image à un politicien en contrepartie d’un intérêt personnel, le regrettera. Ne vous laisser pas manipuler par cette bande d’incapables dirigée par Abdoulaye Wade. Pratiquez votre lutte et gagnez votre vie dignement

  2. J’espére que ses deux lutteurs ont compris que c’est purement et simplement de la politique,WADE se moque complétement de MODOU LO et de BALLA 2.Il espére des RETOMBEES POLITIQUES.Rien de plus.Faites trés ATTENTION au Président Messieurs les LUTTEURS.TOUT CE QUI INTERRESSE WADE ,C’EST LA POLITIQUE,LA POLITIQUE ET RIEN DE PLUS.FAITES ATTENTION OU VOUS METTEZ LES PIEDS.CAR VOUS RISQUEZ DE PERDRE VOS SUPPORTERS EN COLABORANTS AVEC WADE DANS CE DOMAINE DE RECUPERATION POLITIQUE.C’EST UN CONSEIL QUE JE VOUS DONNE.

  3. salam
    pour reprendre les dires de wakh deug wade se moque éperdument de kharogne et de balla tous ce mascarade cé a des buts politiques mais de grace modou lo ainsi ke balla gaye 2 doivent refléchir avan de se lancer dan les mic macs de wade et de son premier ministre penser a tous ces jeunes ki vou soutiennent et ki se tue pour vou de grace soyer pa dupe et respecter vo fans et admirateur pa besoin detre un kangam pour comprendre leur motivation ke lon vou utilise pa pour des recuperations politique kaar machalla bou déé téranga yalla séde nalénko donc bou léne diokh lou féés séne beut
    PS: MENTION SPECIALE A MR GACKOU EL HADJI BECAYE MBAYE ET TOUS CEUX KI SON DERRIERE CETTE RECONCILIATION NIOUNE KHAM NANIOU
    SALAM

  4. La Republique bananiere …finira par la guerre civile ,predisait le chanteur en Cote d’ivoire…..
    Dommage, pauvre Senegal, tu ne merite pas ce chef. Comme Abdou a la fin de son mandat, Wade est entrain de multiplier les gaffes.Voila un President qui ne travaille pas.Reconcilier deux gros pour l’interet de qui??????
    Au lieu de regler les problemes des senegalais ,Dieu sait qu’ils sont nombreux ,le Roi, pardon le President travaille a recuperer politiquement et tente de s’attirer des benefices electoraux..Tant pis, peine perdue.Car au moment ou meme les guides religieux ne sont+ecoutes lors des elections…..quide …de…lutteurs …excusez moi ….qui n’ont rien dans la tete.Creuse ,creuse encore ta tombe , pauvre Wade ,l’incompetant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

En continu

DANS LA MEME CATEGORIE
ACTUALITES

L’Apr dans l’opposition : pour un parti structuré et conquérant (Par Aliou Ndao Fall)

Cette armée mexicaine créée le 1er décembre 2008 par...

Bassirou Diomaye Faye à Touba : « Je suis venu en tant que fils et disciple… »

XALIMANEWS- C'est un discours empreint d'humilité que le Président...

La presse sénégalaise, un secteur à assainir (Par Ngor Dieng)

« La presse est le miroir de la société,...