La saga du fer forge

Date:

Ce sont de véritables chefs-d’œuvre qui ont été présentés par les artisans sénégalais à l’occasion de cette première exposition. Les ferronniers sénégalais ont rivalisé d’ingéniosité dans la réalisation d’ouvrages destinés à différents usages. A l’issue de la cérémonie d’ouverture, le ministre a affiché ses ambitions pour articuler l’artisanat au tourisme et faire du secteur un levier propre à décongestionner les centres urbains.

Les acteurs de la ferronnerie ont fait étalage d’un talent insoupçonné, hier vendredi, à l’occasion de l’ouverture de la première édition de l’exposition de la ferronnerie. De belles œuvres ont été exposées au pavillon Sénégal du Centre international du commerce extérieur du Sénégal(Cices). Des œuvres qui vont de la nature à l’intimité en passant par le décor intérieur et de jardin.

Dans ce lot en fer forgé, on pouvait observer des grilles, des rampes d’escaliers, des portes, des balcons et des salons cinq et neuf places, sans compter les chambres à coucher et la décoration de jardin. Sur ce dernier point, de belles répliques des éléments de la nature, dans ce registre Abdoulaye Thiaw et Sakhir Ndoye se sont distingués avec l’anophèle et la mante religieuse géante qu’ils ont réalisés avec le yeux des insectes qui servent de lampe pour éclairer les jardins. Destinés à la décoration urbaine, l’œuvre réalisée par Mamadou Mbow sur une hauteur de plus de 3m représente une femme, matrice de la société et responsable de l’éducation, tenant à la main une fille à son image, mais dont les yeux ne sont pas encore ouverts sur la vie, pour la guider, selon son auteur.

C’est un ministre du Tourisme et de l’artisanat conquis, qui a exprimé toute sa satisfaction devant la « réussite de l’évènement », mais aussi le talent des artisans sénégalais. Selon Thierno Lô, les œuvres exposées ont été retenues après un tri serré à travers le pays sous la supervision de l’administration territoriale. Pour lui, le tourisme doit être désormais articulé à l’artisanat afin de booster le secteur et créer ce qu’il appelle « l’exode urbain ». Il s’agira de mettre en place dans les régions, des pôles de développement dans les zones touristiques, en y créant de l’emploi afin d’intéresser les jeunes et les pousser vers ces zones.

Revenant sur le but de la manifestation, Thierno Lô dira qu’elle participe du programme de développement du tourisme mais aussi de la valorisation des produits artisanaux sénégalais. Dans cette optique, cette exposition sera suivie d’une stratégie de communication en vue de pousser les sénégalais à consommer de cet artisanat. A cet effet, une délégation d’étrangers venus de France constituée de ferronniers et de journalistes spécialisés sur la question à participé à l’exposition. L’objectif visé, selon le ministre « est de recueillir leur point de vue sur le produit de l’artisanat sénégalais mais aussi de travailler à la labellisation afin de pouvoir conquérir le marché étranger. »

Au delà de cette première exposition sur la ferronnerie, Thierno Lô annonce le premier salon de l’habillement et du textile, prévu les mois prochains.

sudonline.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...