Le héros caché et discret de Yewwi Askan Wi, Gackou ou l’humanisme personnifié… (Par Moussa Ndao)

Date:

S’il est un grand artisan indubitable de la victoire éclatante de l’inter-coalition Yewwi-Wallu c’est sans nul doute le président El Hadji Malick Gackou, le travailleur discret et efficace de l’ombre malgré une santé chancelante.

L’enfant de la banlieue comme il se plaît à s’identifier et s’enorgueillir est ce messie qui balise la voie aux autres et projette son faisceau de lumière dans les ténèbres pour la bonne cause.
Sous ce prisme, il ne ménage ni les ressources humaines de son parti encore moins celles financières afin de réaliser les rêves de la coalition : battre avec la manière le parti au pouvoir et ses affidés.

En effet, lorsqu’il s’est agi d’aller aux locales il a cassé la tirelire en dopant les troupes pour mieux prendre d’assaut les mairies. La suite on la connait, plusieurs localités sont tombées dans l’escarcelle de YEWWI.

Lors de nos derniers échanges dans son bureau en février dernier, Gackou a étalé en toute modestie tout l’humanisme qui gouverne son coeur et dicte ses actions au quotidien. L’homme ne semble être impressionné ni par les strapontins ni par la célébrité obnubilé qu’il est par le don pour soi au profit des Sénégalais et de sa coalition pour l’intérêt supérieur du pays et l’avenir de la démocratie.

La pondération, le désintéressement, le sens du partage, l’esprit d’ouverture, la générosité, l’esprit fédérateur et l’art de la diplomatie fédératrice sont les marqueurs connus et reconnus de l’homme et du politique.

On ne saurait ne pas magnifier la grandeur du politique et sa capacité intrinsèque à transcender certaines contingences et autres situations périlleuses capables de miner ou de saper l’avenir de cette coalition.
En effet, au lendemain des investitures de Yewwi Askan Wi qui ont fait des vagues, ce leader charismatique, digne, sage et élégant dans ses rapports avec les autres n’a élevé la voix au moment où des nains politiques rués dans les brancards en jetant l’anathème sur la coalition.

Il est resté zen, positif, pondéré et a accueilli avec philosophie les places plus ou moins lointaines à lui octroyées et ses camarades de parti.

Ce grand monsieur mérite que l’on projette les feux des projecteurs sur lui qui a choisi dans l’ombre.
Cher président vous méritez tous les honneurs car les grands hommes se reconnaissent à travers qu’il pose au grand bonheur de leurs concitoyens et de l’humanité.
Vous méritez amplement cet hommage.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

M. le Premier Ministre, à propos de vos 100 jours (Par Marvel Ndoye)

M. le Premier Ministre Ousmane Sonko, je m’adresse à...

100 JOURS DE POUVOIR DU PRÉSIDENT BASSIROU DIOMAYE DIAKHAR FAYE: PARLONS-EN ! (Par Samba Ndiaye)

Cent jours : ce repère temporel ,non Institutionnel mais...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...