Le mbalax n’est pas encore exportable, dit Omar Pène

Date:

Dakar, 31 déc (APS) – Le mbalax n’est pas encore exportable parce qu’il n’a pas réussi à plaire à l’étranger, a relevé l’artiste musicien Omar Pène, qui a relevé l’existence de ’’beaucoup de courants musicaux’’ au Sénégal.

‘’Il y a actuellement beaucoup de courants et de styles musicaux (au Sénégal). Le problème, à mon sens, c’est comment faire pour exporter cette musique, à l’instar des Maliens, des Ivoiriens, des Congolais ou des Camerounais. Il est clair que le mbalakh, dans l’état actuel des choses, n’est pas exportable’’, a affirmé Omar Pène dans un entretien avec l’Hebdo Mag, une nouvelle publication reçue jeudi à l’APS.

‘’La musique (…) est un produit qui doit être bien présenté. Le mbalakh, tel qu’il est aujourd’hui, n’a pas encore réussi le juste milieu : plaire au Sénégal et à l’extérieur’’, a expliqué M. Pène, qui s’est beaucoup donné pour la promotion de cette musique sénégalaise très rythmée.

A la création du Super Diamono, en 1975, s’est-il souvenu, ‘’on ne parlait même pas encore de mbalax. Au début, on avait beaucoup de difficultés pour nous faire accepter par le public. Aujourd’hui, après 30 années, on peut dire que nous ne nous étions pas trompes de voie’’.

‘’J’en arrive souvent à me demander si la politique se fait partout comme cela se fait au Sénégal. Auparavant, on se référait aux idéologies, mais aujourd’hui j’ai l’impression qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une course de positionnement’’, a-t-il souligné, sur un autre registre.

Au Sénégal, la politique est telle que ‘’les amis d’aujourd’hui deviennent les ennemis de demain, et vice-versa. (…) C’est comme un match de football, on peut s’attendre à tous les retournements de situation imaginables’’, a expliqué Omar Pène.

‘’Je suis de ceux qui pensent que le panafricanisme, avec nos micros-Etats, est une nécessité. L’avenir de l’Afrique se trouve dans l’intégration’’, a-t-il souligné, ajoutant qu’il n’envisage pas de mettre fin à sa carrière.

‘’Il n’y a pas de retraite pour un musicien et pour un artiste en général’’, a-t-il argué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

En continu

DANS LA MEME CATEGORIE
ACTUALITES

Matam: Décès du chanteur Sidy Baylel Thiam

XALIMANEWS: Le chanteur Sidy Baylel Thiam, grande figure du...

Semences : le ministre de l’Agriculture annonce la fin des subventions

XALIMANEWS: ( Sud Quotidien) Des réformes seront entamées dans...