Le Préfet oblige Khalifa Sall à surseoir à la délibération du conseil municipal

Date:

Au sortir de la réunion du Conseil municipal de Dakar, le maire Khalifa Sall a annoncé que la délibération du Conseil municipal du mois de septembre dernier portant acquisition de 4 terrains, a été suspendue. Selon lui, c’est suite à une lettre que leur a écrite le Préfet que les conseillers ont pris cette décision.

Le 1e novembre dernier, le conseil municipal de Dakar avait décidé, après délibération, d’acquérir quatre terrains.

Quelques jours plus tard, le président de la République avait, en Conseil des ministres, annoncé l’ouverture d’une information judiciaire relative à l’acquisition de ces terrain. Le gouvernement soupçonnait « une tentative de détournement », selon les termes du ministre des collectivités locales. Un bras de fer s’en était suivi, avant que le gouvernement ne se déclare prêt à octroyer gratuitement des terrains à la ville de Dakar, annonçant par la même occasion, l’abandon de toute information judiciaire.

Ce lundi, le conseil municipal s’est réuni pour délibérer sur la question. Au sortir de la rencontre, le maire Khalifa Sall a soutenu que le conseil municipal a décidé de surseoir à la délibération portant acquisitions de quatre terrains jusqu’au mois de novembre en attendant la réponse du préfet de Dakar.

« Le préfet nous avait écrit après la délibération du 1er septembre. Dans la lettre confidentielle qu’il nous a écrite, il nous donne les raisons selon lui, qui font qu’à l’état actuel de nos délibérations, il ne peut pas dire que c’est conforme à légalité, parce que le préfet n’approuve pas, il fait un contrôle de légalité. Il nous demande de donner des documents justificatifs. Nous lui avons fait un courrier dans lequel, nous lui avons donné tous les documents qu’il a demandés sur Kermel, la Biscuiterie de Médina et sur la zone de Félix-Eboué. Le préfet n’a pas encore répondu et les membres du bureau du conseil municipal ont dit que par courtoisie, responsabilité et correction, il faut attendre qu’il réponde à cette missive, puisqu’on a jusqu’au mois de novembre pour tenir une session extraordinaire », déclare le maire pour justifier la décision que les conseillers municipaux ont prise.

Toutefois, ajoute-t-il, « si d’ici novembre, le préfet ne répond pas, cela veut dire ce que cela veut dire. Nous pensons que ces quelques jours sont une attitude de responsabilité du conseil municipal pour montrer à l’opinion qu’il n’y a aucune opération politicienne dans l’acquisition de terrains. On a un travail à faire et on veut le faire dans la sérénité. Nous avons expliqué à l’opinion que nous ne recherchons pas ces terrains pour faire de l’argent. C’est pour réaliser des infrastructures. Soit on nous donne des terrains, soit on les achète. »

nettali.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Série d’agressions et violences contre des femmes: Kafountine dans la rue pour dénoncer

XALIMANEWS: (Sud Quotidien) Kafountine se «rebelle» contre l’insécurité qui...

Crise à l’assemblée nationale : Amadou Mame Diop reçu par le président Diomaye Faye

XALIMANEWS-La tension entre la majorité parlementaire et le Premier...

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...