Le Sénégal pourrait avoir accès à 230 milliards de FCFA vers la mi-juillet (FMI)

Date:

XALIMANEWS: Le chef de la Mission du FMI au Sénégal, Edouard Gemayel, a annoncé, mercredi, que le Sénégal pourrait recevoir vers la mi-juillet près de 230 milliards de FCFA dans le cadre du programme 2023-2026.

“A l’issue de l’examen du Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI), le Sénégal aura accès à 230 milliards de FCFA”, a déclaré M. Gemayel, s’exprimant au cours d’une conférence de presse dans le cadre de la deuxième revue du programme économique et financier soutenu par le Mécanisme élargi de crédit (MEC), la Facilité élargie de crédit (FEC) et la Facilité de résilience et de durabilité (FRD).

Cette étude sera d’abord soumise à un accord au niveau du personnel avant une approbation de la direction du FMI qui sera suivie du Conseil d’administration du FMI prévu provisoirement vers la mi-juillet.

Le Sénégal a conclu avec le FMI un programme 2023-2026 d’un montant de 1150 milliards de FCFA. Pour la première revue concluante de ce programme, il a eu accès à 169 milliards de FCFA du FMI.

Par ailleurs, le FMI estime qu’il y a un “surfinancement” sur la dernière émission de l’Eurobond du gouvernement du Sénégal.

”Le gouvernement a plus de liquidité qu’il en a besoin”, a dit M. Gemayel qui a fait savoir que le FMI est en train de discuter avec le gouvernement pour faire de ce surfinancement “des opérations de gestion du passif sur ce surendettement”.

“En plus de l’endettement au niveau du marché régional nous sommes en train de discuter avec le gouvernement pour faire des opérations de gestion du passif sur ce surfinancement”, a-t-il indiqué. Selon lui, “cela permettra de baisser le niveau de la dette et de réduire ce surfinancement”.

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) séjourne au Sénégal du 6 au 19 juin 2024 pour la deuxième revue du programme économique et financier soutenu par le Mécanisme élargi de crédit (MEC), la Facilité élargie de crédit (FEC) et la Facilité de résilience et de durabilité (FRD).

1 COMMENTAIRE

  1. Le FMI et la banque mondiale sont un cancer économique pour le Sénégal et les autres pays en voie de développement. Tant qu’on ne sera capable de décider de nous-mêmes de quelle dette on aurait besoin et dans quoi investir cette dette on ne sera jamais émergent encore moins développé. Les Etats-Unis, la France et la autre pays occidentaux sont les plus endettés mais si moins ils ne dépendent pas du dictat de ces institutions de breton Woods..Notre premiere indépendance doit commencer par ça. Dans sa première entrevue sur TV5 en en Novembre 2018 Ousmane sonko avait mis le doigt sur cette plaie chronique du cercle vicieux du lien entre la dette, nos ressources naturelles et le dictat de ces institutions financières et les multinationales. Aujourd’hui cela doit être là principale bataille pour notre souveraineté tout court

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Concours d’agrégation : L’Ucad enregistre un taux de réussite global de 95,9% au Cames

XALIMANEWS: C’est une nouvelle prouesse pour l’Université Cheikh Anta...

Perturbations massives : Une panne informatique mondiale de Microsoft paralyse les secteurs aérien, financier et médical

XALIMANEWS-Une panne informatique d'envergure a affecté vendredi de nombreuses...

Marché financier de l’Uemoa : 1 865 milliards F CFA levés par Dakar en 28 ans

XALIMANEWS-Mamadou Ndiaye, conseiller technique au ministère sénégalais des Finances...

Limogeages et nominations : Bassirou Diomaye Faye continue la « Demackysation »

XALIMANEWS-Lors du conseil des ministres du jeudi 18 juillet...