Les avocats de Karim Wade s’attendent à sa libération en mi-octobre

Date:

L’ancien ministre d’Etat Karim Wade, en prison depuis cinq mois pour des présomptions d’enrichissement illicite, est en droit de s’attendre à sa libération en mi-octobre prochain, ont affirmé ses avocats vendredi, dans une déclaration parvenue à l’APS.

‘’L’opinion publique nationale et internationale doit savoir que dans 34 jours exactement, c’est la loi qui ordonnera la libération d’office de notre client Karim Wade. L’enquête désespère encore de trouver des éléments objectifs pour renvoyer ce dernier en jugement’’, lit-on dans le texte.

Selon le collectif des avocats du fils de l’ex-président Abdoulaye Wade, le procureur spécial, Alioune Ndao, et son substitut, Antoine Félix Abdoulaye Diome, ont communiqué à leur client ‘’un dossier d’un millier de pages à consulter en 48 heures’’.

Aussi le parquet spécial lui a ‘’servi une mise en demeure ce matin d’avoir à justifier la somme de 99 milliards (francs CFA) qui seraient le résultat des analyses d’un expert qui avait été commis par la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite) en violation des droits de la défense qui n’en jamais été informé’’, ajoute la même source.

Parlant d’arbitraire dans l’administration de la justice après l’enquête préliminaire, les avocats de M. Wade soutiennent que ‘’la loi parle de mise en demeure à l’issue d’une enquête préliminaire’’.

Leur client est en prison depuis mi-avril dernier et son mandat de dépôt devrait expirer le 16 octobre prochain.

‘’Sans nouvelle enquête préliminaire, pas de nouvelles mises en demeure, et l’événement de ce matin relève d’une tristesse et d’une acrobatie juridique puérile qui crève l’œil’’, a commenté Me Ciré Clédor Ly, au nom de la défense.

‘’La manœuvre a pour but de demander et d’obtenir un nouveau mandat de dépôt qui maintiendrait Karim Wade en prison pour six nouveaux mois’’, a regretté Me Ly. Selon lui, ‘’pour une seule enquête préliminaire, deux mises en demeure : il y a manifestement une grossièreté dans la démarche’’.

Karim Wade a occupé d’importantes fonctions durant le magistère de son père. Il était président de l’Agence nationale de la conférence islamique (ANOCI), ministre de la Coopération internationale, des Infrastructures, du Transport aérien et de l’Energie.

Source: APS

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut compter d’avec le procureur spécial chargé de transformer les bulles médiatiques en réalité. Avec la presse des 100 et des fanatisés pour la consommation, nous avons des mois de titres devant nous. Il ne faut pas oublier une réalité; ni le procureur spécial, ni les avocats de l’état ne sont des nains en affaire. Etre un bon homme d’affaires, c’est savoir déceler mes opportunités, savoir y sauter rapidement et savoir maintenir l’affaire en vie. Or combien de millions ont gagné le procureur et les avocats de l’état sur cette affaire ? Quel intérêt ont-ils à ce que cela s’arrête ? Déjà seule une partie de l’Europe a été fouillée. Il reste les pays arabes où Felix Sow a placé 430 milliards. Et les copains du procureur spécial qui ont gagné des millions en administration provisoire, ont-ils intérêt à ce que cela cesse ? Alors, la vengeance de Macky est une opportunité d’affaire, il faut savoir l’exploiter dans la durée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Transition à la tête de l’ACMU : Départ du Dr Bocar Mamadou Daff, arrivée du Dr Cheikh Tacko Diop

XALIMANEWS-Lors du conseil des ministres de ce mercredi, le...

Thiès : Massaly convoqué par la police

XALIMANEWS- Selon Emedia qui donne l'information, Mahamadou Lamine Massaly...

Fausse alerte autour de la libération de Bassirou Diomaye Faye : Me Khoureyssi Ba précise

XALIMANEWS- L'annonce de la libération de Bassirou Diomaye Faye...